Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Première Parole !

jeudi 18 février 2021

Ce temps de grâce qu’est le Carême, temps de vérité qui conduit à la joie, ce temps favorable pour nous arrêter, regarder et vivre avec le Seigneur des Vivants commence fort. Ne fuyons pas et écoutons ! (Lc 9, 22 - 25)

"Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, qu’il soit tué, et que le troisième jour, il ressuscite."

Jésus annonce le mystère de son chemin à venir : la souffrance, le rejet, la mort et la résurrection. Quatre réalités inséparables. Il n’explique rien, il annonce ce qui le concerne. Moment d’intime partage qui demande que nous nous arrêtions.

Qu’entendons-nous ? Qu’est-ce que ces quatre réalités réveillent en nous ? Oui, arrêtons-nous un peu, arrêtons notre folle course vers un ailleurs idéal qui n’existe pas et écoutons cette première parole de Jésus au présent de notre vie qui croise la sienne.

Jésus poursuit son partage et nous implique : "Celui qui veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix chaque jour et qu’il me suive."

L’arrêt de toute illusion vient vite à l’écoute de cette nouvelle parole ! Chaque jour, pas une fois, pas en passant, mais chaque jour ! Jésus ne cache pas cette vérité qui nous concerne : pour le suivre, il nous faut renoncer à soi, prendre et porter notre croix chaque jour.

Arrêtons le cinéma intérieur qui aplanit tout et fait de la vie une chimère. Nous valons plus que cela pour que le Fils de l’homme vienne partager notre condition d’homme et nous fasse passer par ce qu’il vit lui-même. Nous sommes sa richesse, son bien précieux ! Arrêtons-nous à cette vérité qui libère.

Le Pape François répète : "Arrête-toi un peu devant l’obsession de vouloir tout contrôler, tout savoir, tout dévaster qui naît de l’oubli de la gratitude face au don de la vie et à tant de biens reçus."

Alors oui, l’appel fait vibrer au petit jour : Arrête-toi, le Maître est là et il fait signe, au-dedans de toi : Lui sauve ta vie, mais pas sans toi ! Un chemin se dessine, une seule consigne qui fait trembler, il faut l’admettre : prendre ta croix chaque jour. Jésus ne la donne pas, il dit de la prendre avec lui pour marcher avec lui, chaque jour. Cela peut tout changer !

Arrêtons-nous un peu et écoutons,
Jésus le Maître de la vie la gagne pour nous tous !
Elle est gagnée, sauvée pour toujours,
avec ce chaque jour.
Un jour d’arrêt avec sainte Bernadette
pour mieux nous recevoir de Lui !

 
© 2021 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales