Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Prudence avec les adverbes !

samedi 6 février 2016

"Venez à l’écart dans un endroit désert, et reposez-vous, un peu !"

Un peu de repos ...
Si nous lisons bien le texte, ce repos a duré le temps de la route, de la traversée en barque !

Mais ce " un peu " de repos sur l’ordre de Jésus, avec Jésus, suffit pour que sans transition, l’enseignement donné puisse être long !
" Il se mit à les instruire longuement ."

Les apôtres ne semblent pas déçus, ni en colère. Il n’est rien dit de leurs réactions à l’arrivée dans cet endroit désert, à l’écart, déjà envahi par une foule !
Jésus manquerait-il de discernement ? Qu’apprendre de ce renversement de situation ?

" Un peu de repos " devient " instruire longuement "
" un endroit désert, à l’écart " se fait " une grande foule "

Mais, qui est à l’oeuvre ? Jésus et Jésus seul !

Les Apôtres ont fini leur première mission, ils en ont fait récit et Jésus les écoute :
première source de repos : Pouvoir raconter et être écouté par celui qui a donné mission.

Jésus prend le relais, il poursuit lui-même l’enseignement, les Apôtres n’ont plus qu’à écouter. C’est Jésus qui parle et instruit la foule :
deuxième source de repos : Se laisser nourrir par la Parole.

Alors, le temps de la traversée suffit pour le " un peu de repos " !
D’autant qu’elle semble longue, cette traversée. Tous les voient partir, la foule arrive de "toutes les villes", avant eux !

L’Evangile n’a pas fini de nous surprendre par sa puissance qui ne vient pas d’une capacité humaine, mais de la mesure du coeur de Dieu, pris de pitié, de la mesure de la Miséricorde !

Un peu de repos
puisé au puits de la Miséricorde de Dieu
ne nous serait-il pas bon, meilleur que tout ?

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales