Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Quel mérite ?

jeudi 22 novembre 2012

Ste Cécile aujourd’hui nous fait nous arrêter sur la harpe, la cithare ou le tambourin qui accompagnent le chant dans le ciel et aussi sur la terre plutôt que sur les larmes fussent celles du Seigneur !

Mais ces larmes ne sont-elles pas finalement la source de la musique, celle du coeur qui murmrure jour et nuit la blessure d’amour ?

Larmes de sainteté, larmes de communion, larmes d’amour qui paradoxalement en rendant muet parlent plus que tous les mots de la terre et jouent leurs symphonies qui relèvent !

En nous penchant, en larmes, sur nos Jérusalem de douleur, nos tombes, n’st-ce pas la musique du tombeau vide que nous vivons ?

Autre matin de Pâques pour nous, peut-être le premier ? Alors, aucun mérite, seulement les mains vides et le coeur attentif à tous les sons de l’amour !
Mais sans nul doute pas le dernier !

Christ est vivant, sorti victorieux du tombeau !
Il nous ouvre ce chemin de la vie, de la musique éternelle !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales