Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Quel talent ?

dimanche 19 novembre 2017

Car celui qui a recevra encore, et il sera dans l’abondance. Mais celui qui n’a rien se fera enlever même ce qu’il a.

Logique bien étrange, en ce dimanche de novembre où la nature peut nous éclairer.

A regarder un arbre tout jaune, on s’émerveille ; quelques pas plus loin, un arbre tout nu, on passe vite ; encore quelques pas, un épineux, tout vert, et là, en montagne au hasard d’une neige précoce, un arbre tout blanc, penchant ses branches basses au regard étonné, on s’arrête, et on réfléchit : oui, nous nous arrêtons à ce que nous voyons, nous voyons ce que l’arbre a, son apparence, de l’instant.

Le plus triste des arbres, l’arbre nu, dépouillé, n’en a pas moins de sève, de vie en puissance.
Dans son rien, il a encore ! Et le couper, lui enlèverait ce qu’il a, ce qu’il est : un arbre planté, debout !

A nous de transposer, simplement, sans nous regarder de trop près ! Des talents, nous en avons tous, et le nombre importe peu. Nous avons plus que ce que nous voyons, nous avons plus que ce que les autres voient.
Nous avons, au fond de nous, la vie éternelle, le souffle de vie donné par Dieu. Alors, oui, nous avons à faire fructifier ce souffle de vie, en vivant ! N’ayons pas confiance en nos banquiers, mais en ce potentiel de vie bien vivante qui n’attend que notre part !

A nos talents, à notre unique talent,
le don de la vie d’enfant de Dieu,
il fructifie, en tout temps, chaque jour,
parfois à notre insu !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales