Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Quelle justice ?

samedi 18 novembre 2017

Jésus met en scène une veuve et un juge qu’il caractérise lui-même d’un trait vif : "il ne respectait pas Dieu et se moquait des hommes."
Deux traits bien sombres pour un juge, quel malheur pour lui et pour ceux qui crient justice !

Et pourtant, ce juge finit par marmonner à sa conscience, agacé par la persévérance de la veuve. Il reconnaît d’abord ce qu’il est, au fond, sa lucidité lui ouvre un chemin : " je ne respecte pas Dieu et je me moque des hommes... je vais lui rendre justice pour qu’elle ne vienne plus sans cesse me casser la tête." Il n’agit pas pour le bien d’autrui mais pour lui, cas cela ne tienne, la justice sort de l’eau !

Mais, regardons bien, ce n’est pas ce juge qui tient le centre de la scène, même si Jésus parle longuement de lui : tout ce qui le concerne rebondit vers la foi de la veuve qui la montre du doigt.

La foi de la veuve semble jaillir de la noirceur de l’attitude du juge.
La foi de la veuve se manifeste par sa persévérance, sa prière instante, qui va jusqu’à casser la tête du juge,
La foi de la veuve obtient justice.

La foi de la veuve déclenche, chez Jésus, comme un cri d’angoisse : "le Fils de l’homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur terre ?"

Ce n’est plus la foi de la veuve qui doit lui répondre aujourd’hui, mais notre foi !
Notre foi jaillie des ténèbres du monde sans Dieu, des ténèbres encore d’un monde religieux qui fait fausse route, des ténèbres d’une foi dénaturée. Veillons ! La foi crie justice ! Veillons !
Notre foi puisée au puits de l’Église, nourrie de la présence de Dieu, des Écritures, des sacrements, vivifiée par les partages, manifestée par la vie, la fraternité, dans le sacrement du frère !

Le Fils de l’homme, trouvera-t-il la foi sur terre ?
Faisons justice au Fils de l’homme,
par notre vie de foi !
Il est là ! Vivons de Lui
 !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales