Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Quelle liberté ?

mardi 7 avril 2020

Mardi saint : jour d’anticipation dramatique, trahison et reniement sont sur le devant de la scène, bien tristes réalités qui interrogent la liberté profonde.

"Amen, Amen, je vous le dis, l’un de vous me livrera !"
"Amen, amen, je te le dis, avant que le coq ne chante, tu m’auras renié trois fois !
"

Après le parfum de l’amour fou, la trahison et le reniement !

Jésus est entouré d’hommes en marche qui ne savent pas qui ils sont, qui il est et ce qu’est la vraie vie. Ils sont dans la nuit de la non existence, nuit qui demeure pour notre liberté d’enfant de Dieu.
Ils ne savent pas et tentent avec leurs moyens de se saisir de la vie, au lieu de la recevoir.
Jésus passe au milieu d’eux pour déchirer le rideau du temple, le rideau de la séparation, pour une nouvelle naissance, la communion éternelle !

On comprend que l’un préfère la bourse pleine et l’autre le retrait face au danger. Jésus avance résolument, il puise la force d’amour jusqu’au bout dans le cœur du Père, dans la puissance de l’Esprit. Il ne peut rien de lui-même, Lui, le Fils de Dieu, Lui la Parole éternelle du Père. Et nous, nous voudrions être sans Dieu ?

Jésus connaît le cœur des hommes qu’il aime !

Aujourd’hui faisons résolument un pas avec Jésus, en accueillant librement nos zones de trahison, de reniement ! Jésus nous connaît et nous aime tels que nous sommes contrairement à nous. Il vient nous libérer, nous sauver.

Avançons, jusqu’à entendre
jusqu’à comprendre et à consentir :
"tu me suivras plus tard !"



A midi, à l’Office de Sexte, nous lirons vos intentions de prière, n’hésitez pas à les envoyer !

 
© 2020 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales