Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Question d’écoute...

dimanche 7 septembre 2014

« Si ton frère a commis un péché, va lui parler seul à seul et montre-lui sa faute. S’il t’écoute, tu auras gagné ton frère. S’il ne t’écoute pas, prends encore avec toi une ou deux personnes afin que toute l’affaire soit réglée sur la parole de deux ou trois témoins....

Encore une fois, je vous le dis : si deux d’entre vous sur la terre se mettent d’accord pour demander quelque chose, ils l’obtiendront de mon Père qui est aux cieux.
Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux. »


Ces quelques paroles inouïes de Jésus méritent d’être lues, relues, méditées, priées, contemplées pour qu’elles donnent leur jus et étanchent notre soif en chemin.

Le point de départ est assez dramatique, inconfortable, vite remisé par beaucoup : aller trouver seul à seul un frère, une soeur qui a commis une faute. Notre conscience d’être pécheur nous met à rude épreuve d’autant qu’elle est réveillée par les autres, les proches, ceux qui nous aiment, voire nous admirent...

Mais cela veut aussi dire que c’est nous qui pouvons mettre à rude épreuve nos proches !

Jésus, venu prendre notre chair, assure totalement cette béance de relations, abîmées dès l’origine par la parole détournée du serpent insinuant un mensonge et un doute, un silence trompeur entre l’homme et la femme...

Or, Jésus est là comme celui qui sauve et comme celui qui porte le péché ! ; il est là toujours nous dit-il en tout dialogue vrai : dans l’écoute et dans la parole échangée. C’est le secret de l’incarnation, de la foi de Dieu en l’homme, de notre aujourd’hui engagé, tourné vers l’ailleurs réconcilié !

Ailleurs dont la source n’est pas de nous : "je suis là au milieu" ; "j’ai vaincu le monde" ; mais qui nous investit de notre tâche d’homme, pleine de dignité : celle de dialoguer, d’écouter, et de reconnaître notre péché pour repartir non pas oublieux, mais sauvés !

Rétablir nos relations à trois : Jésus, Je et toi ou nous... beau chemin d’humanisation retrouvée offerte par la Mort et la Résurrection du Fils !

Il est grand le mystère de la foi !
Il frappe maintenant à la porte de notre coeur !
Ouvrons sans peur...

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales