Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Qui est mon prochain ?

lundi 5 octobre 2015

Le prochain : Un mot qui a presque disparu de notre vocabulaire courant : le prochain. Constatation banale, mais qui doit ce matin nous arrêter, à la lumière de la vie des hommes en errance, en migration, en danger de mort encore.

«  Et qui donc est mon prochain ?  »
Il est bon, heureux, d’entendre Jésus sur le prochain.

Jésus part d’une situation concrète, un homme tombé entre les mains de bandits. On ne sait rien de cet homme, seulement qu’il se trouve sur la route entre Jérusalem et Jéricho, qu’il a été dépouillé, roué de coups et laissé à moitié mort. A qui pensons-nous ?

On ne sait rien des bandits, partis en sauvage, entre Jérusalem et Jéricho... Voler ne leur pas suffi, et pourtant ils auraient pu à plusieurs se contenter de dépouiller l’homme. Que voyons-nous ?

Une seule précision : la route, entre Jérusalem et Jéricho, précisions qui va induire un déplacement et de taille. Qui passe ?
- un prêtre, qui voit et passe sans vouloir voir puisqu’il fait un détour.
- un lévite, qui voit et passe sans vouloir voir,
- Un Samaritain, qui voit, qui est saisi aux entrailles. Tout s’arrête pour lui devant cet homme. Il s’approche, se baisse, lui donne les premiers soins, le prend totalement en charge.
Qui suis-je ?

Jésus reprend la question au croisement de nos routes, venant par un autre chemin. Qui a été le prochain de cet homme ? La réponse est alors toute simple : " Celui qui a fait preuve de bonté. "

Déplacement de taille effectivement : De "Qui est mon prochain ?" à "qui s’est fait le prochain de ? qui laisse place à la bonté.

Ne serait-ce pas cette petite bonté
que nous pourrions demander aujourd’hui
en nous mettant à l’école du prochain ?

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales