Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : RESTE avec nous !

mercredi 7 avril 2021

Mercredi de Pâques : nous retrouvons Jésus ressuscité en chemin !

Deux disciples marchent sombres, sans rien voir, sans reconnaître personne.Leur cœur est fermé sur leur douleur, sur leur déception, sur la perte de leur espérance, sur la mort de cet homme en qui ils avaient cru.
"Jésus lui-même s’approche et ils ne le reconnaissent pas."

Leur cœur est aveuglé et lent à croire. Mais comment pourraient-ils le reconnaître, puisqu’ils l’ont vu mort. Et que devraient-ils croire ?

Le Maître les accompagne sur le chemin. Il est lui-même le chemin.
Mais eux ne sont pas encore sur le vrai Chemin.

Il faut que le Vivant les déroute pour qu’ils découvrent le Chemin de leur cœur nouveau, le Chemin de la Résurrection,
le chemin du cœur brûlant, du cœur profond qui écoute et reconnaît les signes. Notre chemin, ce matin, a toutes ses chances !

La mémoire des deux disciples, leur cœur se réveillent soudain, au geste de la fraction du pain, éclairée par ces longues heures, d’écoute de l’Écriture : "Jésus leur expliqua tout ce qui le concernait dans toute l’Écriture."
Le Chemin s’est fait promenade dans le jardin des Écritures alors leurs cœurs se sont soudainement sentis embrasés. Un feu a pris pour ne jamais plus s’éteindre...

Où en sommes-nous, ce matin, troisième jour de Pâques ? Quelle parole, quel geste ont fait tilt pour nous Le faire rencontrer Vivant, pour nous relever, nous remettre en route ?

Ne craignons pas de rallonger notre chemin dans le Jardin des Écritures, de faire demi-tour, d’écouter en chemin pour que Chemin faisant nous soit montrer Le Chemin !

Ne craignons pas de nous laisser guider par la douceur de la brise du matin, même si nos yeux ne le voient pas et que nous sommes immobilisés par le confinement et gelés par le froid qui resurgit.

N’ayons pas honte de la longueur du chemin, du goût amer de la déception, de notre lenteur à croire, de la profondeur du mystère à traverser !
Parfois, une seule parole sauve, bouleverse, déchire le voile, elle vient d’on ne sait où, elle passe et fait œuvre de Chemin ! Nous voilà disciples d’Emmaüs. Murmurons alors à l’hôte intérieur :

Reste avec nous !

 
© 2021 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales