Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Re - saisis par la peur !

dimanche 13 août 2017

Mardi, jour de saint Dominique, nous avions déjà cet évangile à méditer. Ce dimanche, il est dans la continuité de la liturgie des dimanches, alors reprenons-le les pieds déjà mouillés si nous avons plongé, avec le cœur sans doute encore aride... Plonge, ô mon âme ! Plonge d’un pas sur la mer de confiance !

Jésus se retire seul, à l’écart pour prier : un heureux temps qui a une fin ! Le chemin du retour semble mouvementé, la foi sera mouillée pour au moins l’un, Pierre ! Une question lancinante surgit du plus profond de la peur : qui es-tu, Seigneur ?
Jésus rejoint ses disciples, en difficultés car la mer s’est levée, la tempête fait rage. La vie interroge leur foi. Elle les fait cheminer, marcher. Ils ne sont pas seuls, mais ils ne le savent pas. Jésus fait route avec eux, comme sur le chemin d’Emmaüs, après la Résurrection, ... "Chemin faisant", il les forme, les informe, les conforme à la révélation.

Pierre crie avec enthousiasme, devançant tous les autres : mots jaillis d’un cœur brûlant qui veut savoir, toucher, tenir une preuve : "Seigneur, si c’est bien toi, ordonne-moi de venir vers toi sur les eaux !" Jésus saisit la foi de Pierre au vol et l’envoie au bain ! " Viens !"
Il dépouille Pierre de sa preuve, pas pour le mépriser, au contraire pour le planter à la Source, " Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? "

La révélation ne s’arrête donc pas à la profession de foi, aussi parfaite soit-elle, elle doit informer toute la vie, la transformer, et là tout n’est pas gagné, joué. Il faut apprendre à ne compter que sur Dieu !
Pierre s’aventure sur ce chemin où bien des obstacles surgissent mais Jésus en bon Maître le saisit par la main et le sauve !

Le chemin de la foi se creuse dans les enfers de la peur, du doute, de non-savoir. Jésus accepte d’emprunter ce chemin pour l’illuminer, il accepte de toucher nos enfers et même de les traverser, pour un jour les anéantir par sa Croix.

Aujourd’hui, la certitude de la victoire du Christ nous est offerte, un peu voilée mais tangible : "Quand ils furent monter dans la barque, le vent tomba.", certitude pour descendre dans la vallée de la nuit de la foi, certitude pour escalader les sommets des lumières de la foi, certitude pour courir sur les chemins escarpés de la Foi vivante : la vie avec le Christ, la vie chrétienne pour tous !

Inutile de chercher à toucher, à voir,
ce chemin escarpé est celui du cœur profond,
on y entre plutôt mouillés, dépouillés,
car saisis et tenus par le Maître !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales