Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Renversant !

mercredi 8 mai 2019

Depuis hier, le visage de Jean Vanier, grand ami de tous les petits, apparaît sur les écrans et fait du bien. Il invite à la douceur, à l’humilité, à être. Être Humain, c’est s’engager dans la relation.

La source d’un tel engagement ? Jésus !

Difficile de couper une telle déclaration et pour ceux qui n’auraient pas lu l’évangile du jour qui parle de lui-même.
"Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. Mais je vous l’ai déjà dit : vous avez vu, et pourtant vous ne croyez pas. Tous ceux que me donne le Père viendront jusqu’à moi ; et celui qui vient à moi, je ne vais pas le jeter dehors.
Car je suis descendu du ciel pour faire non pas ma volonté, mais la volonté de Celui qui m’a envoyé.
Or, telle est la volonté de Celui qui m’a envoyé : que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour.
Telle est la volonté de mon Père : que celui qui voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. »


Lu et relu ! Une telle déclaration ne se lit pas en biais, vite fait comme un message SMS, une info de dernière minute, mais une telle déclaration se lit et se relit, se mâche et se digère comme le suggère Bienheureux Guillaume de Saint-Thierry. Se digère pour être remontée de l’estomac de la mémoire au moment où le cœur en a besoin !

Une telle déclaration d’amour se lit et se relit, se mâche et se rumine, se digère et revient ! Deux paroles fortes de Jésus nous frappent de plein fouet à peine réveillés : nous avons du prix pour Dieu !
"celui qui vient à moi, je ne vais pas le jeter dehors"
"que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour"


Pas grand chose à commenter que d’inviter à mâchonner avec autant de vigueur ses mots inouïs d’amour que nous mâchonnons nos chewing-gum !

Jésus ne peut nous jeter, Jésus ne peut perdre aucun des hommes que le Père lui confie. Tous aimés, tous sauvés, tous tenus dans le cœur de Dieu, tous blottis sous la Croix victorieuse, tous enfermés dans le tombeau et au petit Matin ressuscités, tous passés par la mort pour trouver la Vie !

Tous et d’abord les pauvres, les petits, ceux qui sont bénédictions et plus malédictions, hontes, peurs. Tous à qui chacun de nous peut dire, "je t’aime" et je m’engage pour toi, dans une relation simple de fraternité !

Tous y compris chacun de nous.
Difficile à croire, à intégrer et pourtant,
Vrai ! Vrai de chez Dieu ! Vrai parce que Dieu !

 
© 2020 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales