Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : SAUVÉS !

jeudi 14 septembre 2017

La Liturgie interrompt brutalement notre route avec Jésus et ses disciples : 14 septembre : Croix Glorieuse !

Que fêtons-nous ? De quoi, de qui faisons-nous mémoire ? Nicodème n’a pas compris, Jésus a parlé des serpents de bronze : signe d’un autre signe !

Une parole répond ce matin, au secret du cœur silencieux : pas de cri qui ne soit perdu, car sa Croix ne cesse de les murmurer :

"Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique : ainsi tout homme qui croit en lui ne périra pas, mais il obtiendra la vie éternelle. Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé."

Le monde est sauvé ! Voilà ce que la Croix murmure.
Le monde est entré pour toujours dans la vie divine ! Voilà ce que la Croix opère.
Le monde est en marche vers le Père ! Voilà ce que la Croix indique.

La Croix fait signe : signe de la folie de l’amour, signe de l’amour victorieux, signe de la Miséricorde infinie, signe de la gratuité totale du salut, signe de l’orientation à choisir, car oui, il nous faut choisir : choisir la vie, choisir l’amour jusqu’à la mort.

Le signe de la Croix nous est donné ; le signe nous est confié !
Il fait en nous ce qu’il dit comme signe.
Il nous fait traverser la mort, passer sur l’autre rive, pas à pas, même quand la mer est agitée, que le vent se déchaîne, que le tonnerre gronde et que la nature s’affole. Le Vivant est là et nous appelle par notre nom de vivant ! "Ne pleure pas !" dit-il à Marie au Matin de Pâque.

Il nous appelle, de sa Croix victorieuse,
pour une vie nouvelle, le monde est sauvé.
Accueillons ce mystère, humblement :
présent, agissant dans nos signes de Croix.
A nous de le découvrir, de le ré-découvrir !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales