Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Scandalisés ?

dimanche 5 juillet 2015

De nombreux auditeurs, frappés d’étonnement, disaient : « D’où cela lui vient-il ? Quelle est cette sagesse qui lui a été donnée, et ces grands miracles qui se réalisent par ses mains ? N’est-il pas le charpentier, le fils de Marie, et le frère de Jacques, de José, de Jude et de Simon ? Ses sœurs ne sont-elles pas ici chez nous ? » Et ils étaient profondément choqués à son sujet.

La Bonne Nouvelle n’est pas facile à accueillir, elle étonne et divise ! Elle scandalise - terme grec traduit par profondément choqué - ou stimule. Pourquoi ?

Oui, ne nous étonnons pas comme les gens de la synagogue ! Le bien divise car il sépare ceux qui se laissent toucher, déplacer, et ceux qui restent enfermer sur leur savoir, pouvoir, avoir.

La Bonne Nouvelle révèle le coeur de chacun en se révélant au coeur de chacun. Elle court les villages au pas de l’amour qui brûle le coeur du Christ, envoyé du Père.

Jésus est venu pour les malades que nous sommes tous, il l’a dit ; Sa Parole est efficace. A son écoute, les démons fuient : les surdités s’éveillent, les paralysies se lèvent, les yeux s’ouvrent, la vie circule. Pouvons-nous laisser la peur faire obstacle ?

Comment sa Parole vient-elle toucher nos aveuglements, nos surdités, nos paralysies, toutes nos maladies visibles ou invisibles ? Comment croyons-nous que ces maladies, les plus cachées, les plus invalidantes sont réellement lieux de rencontre avec le Vivant et donc chemin de vie, pour tous ?

Nous sommes bien appelés à un retournement radical, une grande bourrasque nous soulève en ce jour : la Bonne Nouvelle nous rejoint là où nous sommes pour ouvrir notre coeur à la foi !
C’est en nos lieux vulnérables, blessés, inachevés, parfois cassés, brisés, déchirés que la Parole entre en nous et nous guérit !

Gare aux étourdis,
pour bien entendre et discerner
qui parle en nous,
et pas de mauvaise foi !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales