Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Se purifier ou le dénoncer ?

samedi 4 avril 2020

Samedi avant les Rameaux :

La fête de la Pâque approche, le peuple monte à Jérusalem pour se purifier, mais voilà que la situation est devenue explosive. La décision d’arrêter Jésus pour le tuer est prise. Quiconque sait quelque chose doit le dénoncer.

" Beaucoup montèrent à Jérusalem pour se purifier."
" quiconque le verrait devait le dénoncer pour qu’il soit arrêté ."


Se purifier et le dénoncer : la tension monte. La Pâque approche et la peur qu’elle ne se déroule pas "comme d’habitude" est là. Les chefs des prêtres et les pharisiens ont peur, peur de perdre leurs privilèges. Situation qui nous touche de plus près cette année. Nous ne fêterons pas Pâques comme d’habitude. Quelle peur à débusquer ?
Jésus poursuit son chemin, miracles faisant... mais il se retire en sécurité, à distance. Il poursuit sa mission. Il pose question, il dérange, il désinstalle et trace une voie nouvelle : l’amour inconditionnel. Plus de peur alors, il est là !

Le dessein d’amour de Dieu déchire cet horizon étroit des hommes au pouvoir. Dieu aime tous les hommes et désire, d’un amour fou et gratuit tous les sauver.

La Pâque s’annonce autre, Unique, Éternelle, car ces cœurs divisés, Dieu, Trinité d’amour n’a qu’un désir, les purifier et les unifier, les remettre en marche pour qu’ils aiment !

Or, aujourd’hui, la tension demeure au cœur de notre vie. Le Christ avance sur une ligne de crête bien vertigineuse : celle de l’amour oblatif qui ne recherche qu’à accomplir l’œuvre du Père : le salut de l’humanité et donc ramener tous les hommes au Père dans un moment sanitaire grave.

Cette ligne passe au cœur de notre propre existence, qui n’est ni pour nous purifier, ni pour Le dénoncer, mais pour Le suivre, Lui Jésus, en aimant jusqu’au bout, comme Lui, l’a fait en sa Passion-Résurrection et ainsi en marchant en nous soutenant les uns les autres pour retourner au Père , en nous accueillant différents, sans peur, sans tenir à un pouvoir quelconque ! Notre vie doit changer maintenant.

Je suis le chemin, la Vérité, la Vie !
En route, n’ayez pas peur !

A midi, office de Sexte avec le psaume 118, strophes 1 à 3
A 17h30, Vêpres des Rameaux, nous marcherons avec des rameaux de laurier du chapitre au choeur en chantant "Hosanna, ô Fils de David !"

 
© 2020 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales