Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Sens du jeûne ?

vendredi 12 février 2016

C’est parti pour quarante jours de jeûne ! Mais quel sens a donc le jeûne, pour nous, chrétiens ? Accueillons la Parole du Jeûne !
«  Pourquoi, alors que nous et les pharisiens, nous jeûnons, tes disciples ne jeûnent-ils pas ? » Jésus leur répondit : « Les invités de la noce pourraient-ils donc être en deuil pendant le temps où l’Époux est avec eux ? Mais des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ; alors ils jeûneront.

Certes, le jeûne est question de nourriture d’abord, mais pas seulement ! "Le jeûne qui me plaît dit le Seigneur, par la bouche d’Isaïe, faire tomber les chaines injustes, délier les attaches du joug, rendre la liberté aux opprimés, briser les jougs, partager ton pain avec celui qui a faim, accueillir chez toi les pauvres sans abri, couvrir celui qui est sans vêtement, ne pas te dérober à ton semblable."

Le jeûne est question de relations, d’être, de présence et donc de fraternité : la paix naîtra du jeûne !

De pape en pape, de Léon le Grand à François une insistance : pratiquer des oeuvres de miséricorde, des actions de bonté que tous peuvent s’ingénier à trouver quelle que soit l’inégalité des richesses !

N’ayons pas peur de retrouver le goût des choses simples, le goût des autres, le goût de Dieu ! Car oui, la Parole nous instruit aujourd’hui : le Jeûne a goût des autres, du Tout Autre ; le Jeûne a visage, visage des autres, visage du Tout Autre.

Oui, le Jeûne est temps de deuil, de perte de l’Epoux, le Christ.

Perte pour un temps, celui de le chercher, de le trouver, de le faire revenir de nos cendres.
Faisons confiance à nos ressources intérieures qui croîtront en étant sollicitées, réveillées, stimulées !

La Noce nous attend, tous,
de l’autre côté du désert.
Vivons-le en Majuscules,
Désert de Miséricorde avec le Christ, notre Jeûne !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales