Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Serait-ce moi ?

mercredi 27 mars 2013

La liturgie met un gros zoom sur Judas en ce jour, en contraste avec la paix qui émane de Jésus demandant la préparation de sa Pâques et l’on est de suite à la bouchée qui signe le traitre... " serait-ce moi ?"

De la pure injustice, de la pure violence d’un côté, de la pure miséricorde, de la pure innocence de l’autre : tout cela en chemin, dans le coeur de l’homme !

Judas en cachette traite l’affaire : il livrera Jésus pour trente pièces d’argent.
Jésus, librement, demande que la Pâque soit préparée.

Tout ce qui est caché sera révélé , à la lumière du Christ, de sa miséricorde !
Mais Judas ne sait pas, il est enfermé dans son humanité sans horizon. Il ne juge que d’apparence, de gains immédiats, de sentiments, d’impressions. Cela ne suffit pas et le remords ira très loin, trop loin, dans son incapacité à accueillir la miséricorde de Dieu, là où elle descend : dans le péché.

Le levain de la pureté oeuvre, en secret, encore et toujours : la miséricorde de Dieu est infinie encore et toujours, c’est cela que nous célébrons !

L’Inouï de Dieu, c’est la largeur de son Coeur !
Coeur du Père qui fait miséricorde,
Coeur ouvert du Fils,
Souffle de l’Esprit qui fortifie !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales