Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Ses notables, ses amis...

lundi 18 septembre 2017

Nous poursuivons notre route avec Jésus grâce au récit plein de vie de saint Luc. Nous voilà à Capharnaüm, Jésus n’a guère le temps de se reposer. En double caméra, nous voyons une scène inédite : un centurion romain envoyant des notables juifs demander la guérison de son esclave qu’il aime bien. L’intrigue surprend, la Bonne Nouvelle surprend.

Les caméras se rapprochent, gros plan sur Jésus qui entend les notables juifs et se met en route. Jésus se laisse surprendre. par les paroles de ces notables qui mettent au premier plan la bienveillance du centurion envers leur nation. Les arguments surprennent. Bons notables, mais bons avocats ?

Retour au centurion qui panique, Jésus vient chez lui ! Comment l’a-t-il su ? Des messagers plus rapides que Jésus et les notables ? Le temps surprend et la caméra s’affole : Le centurion délègue ses amis pour un message d’une haute importance :
"Dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri !"

Une parole, à distance, pour un esclave devenu serviteur !

Jésus laisse sa surprise nous surprendre : "Je vous le déclare, même en Israël, je n’ai trouvé une telle foi !"

Va et vient d’un lieu à l’autre, d’une parole à l’autre, de Jésus au centurion romain, va et vient autour d’un esclave malade, d’arguments surprenants et finalement, arrêt sur image : une foule instruite.

La foi d’un centurion romain surprend Jésus et l’émerveille.

Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit !
Mais dis seulement une parole, et je serai guéri !
AUDACE DE FOI, Audace eucharistique,
ne nous en privons pas !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales