Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Son nom !

vendredi 24 juin 2016

Surprenante naissance célébrée en ce jour : l’enfant de la miséricorde née d’une vieille femme et d’un vieillard devenu muet à son annonce ! Zacharie retrouve la parole pour dire :

" Son nom est Jean !"

Zacharie retrouve la parole pour nommer son fils, véritable don de Dieu. Oui, Dieu fait grâce ! Dieu a « prodigué sa miséricorde » : Elisabeth enfante ce fils, dans sa vieillesse.

La naissance de Jean-Baptiste suscite l’étonnement, l’émerveillement, le questionnement pour les voisins, la famille. Ce vieux couple a traversé l’épreuve de la foi, à l’heure de cette naissance, chacun a mûri :
la mère comme le père peut le nommer : « Son nom est Jean », nom unique et personnel, nom qui est appelle à l’existence et à la mission. Et pour Jean, c’est bien Dieu qui donne l’identité et la vocation.
Zacharie et Elisabeth ne peuvent que se réjouir ; Dieu passe par eux !

Aujourd’hui avec eux, accueillons ce que l’Esprit nous donne, un nom et une mission, inscrits dans le cœur de Dieu et dans le nôtre ! Écoutons, accueillons, comme au premier jour, jour de création ! "Et Dieu vit que cela était bon !" Chaque jour est un jour nouveau, jour de commencement, jour de création, jour où DIEU compte sur nous.

«  Son nom est Jean . »

Pour nous c’est aussi un appel à l’humilité. Quel désir nous conduit ? Le désir de Dieu, notre désir ? « Tout mon désir est devant toi, Seigneur ! »
Oui, par quel désir, par quelle volonté, sommes-nous animés ? Volonté trop autonome, forte, égoïste, volonté faible qui ne peut se décider, s’engager, se donner, volonté forgée par la Parole et par l’Esprit qui au jour le jour répond à Dieu par sa vie ?

Nous avons à inscrire notre réponse dans l’Amen du Fils au Père !

Un tremplin : plonger dans un silence plus attentif à sa Parole. Zacharie nous fait signe en cette fête, lui qui a perdu l’usage de la parole dans l’attente de la venue de son fils.
Un maître : Jean-Baptiste, l’enfant de la miséricorde.

Et si Dieu nous rendait silencieux, plutôt que muets
le temps d’accorder notre cœur au sien
et d’apprendre à devenir "êtres de Dieu" ?!

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales