Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Tiens ta lampe allumée !

vendredi 9 août 2013

"Les insensées avaient pris leur lampe sans emporter d’huile tandis que les prévoyantes avaient pris, avec leur lampe, de l’huile en réserve."

De l’huile en réserve...
De l’huile en réserve pour chacune, par chacune : surprise toujours de ce qui peut apparaître comme égoïsme, et pourtant Jésus n’est en rien Maître en cet art ! Alors qu’est-ce que cette huile en réserve ?

L’huile de la lampe pour éclairer la marche ne doit pas manquer pour veiller le retour de l’Epoux qui vient...
L’huile de la lampe ne se partage pas, car elle est cette part de nous-mêmes qui veille en brûlant, qui brûle en veillant...
L’huile de la lampe ne suffit pas, il faut de l’huile de réserve, car nul ne sait le jour, ni l’heure du retour du Bien Aimé...

L’huile de réserve ne se partage pas non plus, dit Jésus, et pourquoi ?
- huile de l’attention du coeur profond,
- huile de la foi d’un coeur ouvert, aimant,
- huile de l’espérance d’un coeur brisé, blessé,
- huile de l’amour d’un coeur brûlé, consommé,
- huile de la vigilance d’un coeur déchiré, assoiffé,
- huile de la blessure d’amour d’un coeur libéré !

L’huile de réserve est ce parfum d’amour que chacun de nous confectionne dans le secret du coeur touché par la grâce, par la présence en lui du Christ, par le travail intérieur de l’Esprit. Parfum d’amour qu’exhale notre vie de tous les jours et qui fait alors réserve de lumière pour traverser les nuits de l’attente, du doute, de la souffrance, de la mort !

L’huile de réserve sera alors là, le Christ, en personne, dormant dans la barque de notre coeur, bien vivant, bien lumineux et ne nous manquera pas !

A nos réserves en ce jour !
Réserves de temps pour rencontrer le Christ,
Réserves de silence pour l’écouter,
réserves d’espace, pour l’héberger !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales