Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Tombant à genoux !

lundi 25 mai 2015

"En ce temps-là, Jésus se mettait en route quand un homme accourut et, tombant à ses genoux, lui demanda : « Bon Maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle en héritage ? »

Une expression surgit au lendemain de Pentecôte, en ce jour de "solidarité" en France : " tombant à genoux ". En fait le geste surprend, dérange même. Pourquoi tomber à genoux devant Jésus ? Mais la question première ne serait-elle pas : qui tombe à genoux devant Jésus ?

Ce jeune homme que l’on découvre riche, ayant de grands biens, mais cherchant la vie éternelle. ll est en règle avec la Loi, et même parfait depuis sa jeunesse, - de quoi susciter la jalousie ! - mais il lui manque quelque chose, et ce manque le propulse aux genoux de Jésus : Quel manque pourrait bien nous jeter aux genoux de Jésus ?

Un autre surgit dans la mémoire évangélique : _ "Un lépreux vient trouver Jésus ; il tombe à ses genoux et le supplie : " Si tu le veux, tu peux me purifier."

Ce lépreux est tout à fait conscient de sa misère qui lui interdit de s’approcher, de toucher Jésus et il le fait, parce qu’il lui manque non seulement la santé, mais un statut, une place, sa place dans la vie quotidienne. Un manque cruel dont il n’est pas responsable le met à l’écart, l’exclut. De quelle exclusion souffrons-nous ou quelle exclusion imposons-nous à d’autres ?

Un troisième tableau se dessine alors, les mages : "tombant à genoux, ils se prosternèrent devant l’enfant et sa mère."
Des hommes de sciences qui cherchent ont été mis en route et une simple étoile, une parole de l’Ecriture, un murmure intérieur, des menaces d’Hérode, tout concourt à conduire leur quête aux pieds d’un nouveau né, déjà marqué de souffrances. Ils Le reconnaissent sans le connaître, comme Chemin, Vie, Vérité !

Et nous, sommes-nous dans ce désir ardent d’apprendre à connaître et à aimer de Jésus, le Royaume, la vie éternelle ?
Sommes-nous dans cette fougue intrépide de vouloir que l’amour de Jésus nous embrase et nous dépasse ?

Jetons-nous simplement à genoux devant Lui,
physiquement, ou intérieurement,
mais réellement, le geste déchirera le coeur,
pas de risque de partir tout triste !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales