Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Tous saints !

dimanche 1er novembre 2020

Tous interpelés par cette Toussaint si douloureuse ! Loin de fuir notre réalité quotidienne marquée de violence, de peurs, d’incertitude, de restrictions en tous sens, levons les yeux vers la Parole pour y puiser un goût de vie, un goût de sainteté, un goût d’espérance. Et partageons !

"A la vue des foules, Jésus monta dans la montagne. Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent de lui. Et prenant la parole, il les enseignait."

Jésus marche, les foules accourent ; il monte sur la montagne, les foules s’approchent. La Bonne Nouvelle met en route, c’est sûr. Depuis la course du Matin de Pâque, rien n’est plus pareil et qui le sait ?

La Bonne Nouvelle parcourt le monde ; d’un bout de la terre à l’autre, elle fait se lever des hommes et des femmes empressés de porter l’heureux message du salut à tous, d’abord à ceux qui l’attendent : les pauvres, les opprimés, les affamés. Pourquoi tant de haine ?

Mais où puiser cette énergie ? Où s’abreuver ? Où se recevoir porteurs de ce message pascal ? Où ? Ne reculons pas devant nos églises fermées... le Puits de la vie coule en abondance.

Jésus s’assit et les enseignait !

Le cœur du message, tellement bouleversant, cet appel au bonheur, presque insolent et parfois indicible, ne peut se recevoir, s’entendre, se boire et faire son chemin, qu’assis, en recul, en passivité !

Dieu fait quand nous ne faisons rien ! Dieu répare, sculpte , écrit, peint, creuse et remplit, se donne en plénitude, quand nous nous reposons en lui, sur lui, avec lui. Dieu nous façonne à sa mode, heureux.

Ce silence et ce repos en Dieu, de Dieu, septième jour qui par la résurrection devient huitième, ne sont pas un petit plus, c’est le cœur même de la sainteté, il est travail de Dieu, travail de résurrection.

Le cœur, le fondement, les fondations du bonheur sont là, en ce jour à portée de main, comme révélation d’un être autre, celui de nous laisser habiter paisiblement, de nous laisser faire et refaire, de nous laisser sauver, illuminer, transfigurer, sanctifier !

Bienheureuse étincelle qui nous immobilisera en Dieu, le temps d’un enseignement, d’un repas partagé, d’un repos, d’un voyage en barque, d’une rencontre sur un sycomore, d’un signe sur le rivage ! Jésus nous rejoint, découvrons-le dans ce nouveau confinement, dans les larmes, dans la peur ou la colère.

Secret d’amour, d’un être avec,
manifesté par nos frères les saints,
visibles à nos yeux, pour ouvrir notre vie !
OUI, à portée de vue, à portée de vie, à portée de cœur,
le bonheur pour tous, de Dieu, en Dieu, avec Dieu
avec nos frères et sœurs en humanité, en sainteté !

 
© 2020 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales