Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Tout est nuit !

mercredi 8 avril 2020

Mercredi saint : Saint Jean donne le relais à saint Matthieu . Impression de déjà entendu, vu, fait et pourtant, il nous faut faire ce pas de l’aujourd’hui de Dieu pour nous, avec nous.

Tout va mal et plus que cela, tout est nuit, nuit noire !

Gros zoom sur les Douze ! Qui sont-ils, ces hommes choisis par Jésus, pour être ses disciples, ses amis, ceux qui partagent les secrets du Royaume, les petits à qui Dieu révèle les mystères cachés ?

Qui sont-ils pour avoir été choisis ? On peut se le demander.
Regardons-les de près, le cœur à l’écoute d’une parole autre, d’une parole qui nous vient d’ailleurs, du cœur de Jésus lui-même.

Simple déplacement ? Non ! Grand bouleversement pour nous aussi, car tout s’effondre, tout file entre nos doigts, tout semble du vent !
Que dit Jésus ? "L’un de vous va me livrer."

Ce qui compte, à cette heure, pour Jésus, c’est de poursuivre sa marche, "le temps est proche", et d’accomplir ce pourquoi, lui il est là : Accomplir la Pâque, avec ses amis, avec les Douze, avec ceux qu’il a lui-même appelés, enseignés, avec qui il vit depuis le commencement.

Le zoom se rapproche subitement, gros plan sur ...
Sur Judas en ce mercredi saint, veille du Triduum !

Quel contraste entre la paix qui émane de Jésus demandant la préparation de sa Pâques et la bouchée qui signe le traitre. " Serait-ce moi ?"

De la pure miséricorde, de la pure innocence dans le cœur de Jésus, de la pure injustice, de la pure violence du côté de Judas : tout cela présent, mêlé, dans le cœur de l’homme !

Judas en cachette traite l’affaire : il livre Jésus pour trente pièces d’argent. Jésus, librement, ouvertement, demande que la Pâque soit préparée. En nous, quelle part obscure se sent touchée ? Où est notre judas ? Où est notre nuit noire déjà illuminée par la Lumière de la Vie ?

Tout ce qui est caché sera révélé , à la lumière du Christ, de sa miséricorde ! Mais Judas ne sait pas, il est enfermé dans son humanité sans horizon. Jésus ne l’abandonne pas. Il lui parle jusqu’au bout. Où que nous soyons, Jésus vient au devant de nous. Il nous arrache aux puissances des ténèbres ! Il nous arrache au mal !

Dure réalité que ce Judas !
Il fait peur.
Mais la Pâque nous livre déjà son secret :
la victoire de l’amour !



A 19h45, la communauté vivra un temps de pardon mutuel, simple à partir de Ep 1, 2 -14 pour entrer réconciliées dans le Triduum. Nous prenons vos désirs de réconciliation dans la prière.

 
© 2020 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales