Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Tout, tout , tout !

vendredi 28 mars 2014

"Quel est le premier de tous les commandements ?" demande un scribe à Jésus.
Nous connaissons par cœur la réponse, mais il n’est pas inutile de le relire avec toute notre attention d’un jour nouveau :
"Voici le premier : Ecoute, Israël ; le seigneur notre Dieu est l’Unique Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force. Voici le second : tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là."

Le scribe demande le plus grand, Jésus répond le premier, le second qui ne font qu’un : le plus grand.
Le dialogue se poursuit de façon subtile qui peut nous échapper : pourquoi Jésus semble enthousiaste de la remarque judicieuse du scribe jusqu’à reconnaître qu’il n’est pas loin du royaume ? Fait unique dans le Nouveau Testament !

Le scribe est touché justement à l’articulation entre la Loi et sa mise en pratique : l’écoute du Dieu unique qui se révèle par sa Parole et l’écoute du prochain qui demande notre amour unique avec une nuance de taille :
cette écoute requiert tout l’homme, l’homme tout entier, l’homme un lui aussi et non pas une partie ou une certaine quantité quand bien même cette quantité est aussi "tout" !

Une fois encore le grec vient à nous secours... le "tout" du cœur, de la l’âme, de l’esprit, de la force, de l’intelligence... signifie "entier" la qualité, alors que le "tous" de holocaustes et sacrifices souligne la quantité.

Qualité plus que quantité pour être proche du royaume... et ce avec un chacun qui se fait proche de nous mais plus encore avec le prochain... qui est unique, à l’image de notre Dieu !

Belle leçon pour nous relancer dans cette deuxième moitié du carême ! N’ayons pas peur... Ecoutons un Père de l’Eglise :

Veux-tu donc tout posséder ? Donne-lui ce que tu es, et il te donnera ce qu’il est. Tu n’auras plus rien de toi ; mais tu auras tout lui-même avec tout toi-même.

Question de tout à entendre, l’oreille du cœur toute ouverte !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales