Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Trouvés debout !

samedi 28 novembre 2015

Les derniers mots de l’année liturgique changent de ton, après les avertissements, les descriptions dramatiques, un appel qui se fait cri d’urgence vraie, pas sirène inquiétante mortifère. Ecoutons !

Tenez-vous sur vos gardes, de crainte que votre cœur ne s’alourdisse dans les beuveries, l’ivresse et les soucis de la vie, et que ce jour-là ne tombe sur vous à l’improviste comme un filet ; il s’abattra, en effet, sur tous les habitants de la terre entière.
Restez éveillés et priez en tout temps : ainsi vous aurez la force d’échapper à tout ce qui doit arriver, et de vous tenir debout devant le Fils de l’homme.


Restez éveillés et priez en tout temps !
Ces trois mots portent chacun un message qui s’enflamme au contact des autres ; approchons-nous du feu !

Restez éveillés : Les bruits de la vie décrite n’ont pu que réveiller comme nous le sommes chaque fois qu’une catastrophe, un drame, une difficulté, la mort survient. Réveil douloureux qui sombre si vite ! Comment rester éveillés aujourd’hui quand la violence frappe n’importe où, n’importe qui ? Etre en éveil, n’est-ce pas être disponibles aux autres, gratuitement ?

Priez : Cela suppose l’Autre ! Quelque soit son nom, la représentation du Tout -Autre que nous avons, mais il est là et là dans une relation personnelle de dialogue, de paroles qui circulent, de vie qui surabonde. Comment prier quand le nom de Dieu est utilisé pour détruire, prendre sa place et anéantir l’humanité ? Prier, n’est-ce pas être toute écoute et tout accueil pour recueillir le souffle d’amour donné gratuitement ?

en tout temps : Jésus saisit le temps pour le rendre au Père ! A bien y regarder, le temps est le symbole de la liberté de l’homme, le signe encore de sa dignité, de son pouvoir. Arrêter le temps marque une toute puissance, apparente mais réellement dramatique quand il s’agit du temps de vie. En tout temps, n’est-ce pas inscrire notre histoire dans un au-delà du temps qui nous échappe mais auquel nous croyons sans peur ?

Restez éveillés et priez en tout temps : disponibles aux autres, à l’écoute du Tout Autre, dans notre histoire bien concrète qui nous échappe pour une ouverture inconnue, que nous croyons heureuse...

Un changement de cap,
inscrit dans le temps,
tous partant ?

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales