Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Un jour, quelque part !

dimanche 24 juillet 2016

Déroute du matin ! Le fameux "un jour, quelque part" de l’évangile de saint Luc a disparu ! Nombres de ses amis ne se sont pas aperçus que ses proches l’ont enlevé, substitué : "Il arriva, que Jésus, en un certain lieu, était en prière." Querelle d’amis ? Non, souci de proximité tant linguistique que pastoral.
Alors ? Entrons dans le texte et soyons éveillés !
" Un jour, quelque part, Jésus était en prière ."

Deux dimensions à retenir : le temps et l’espace. Or l’évangéliste reste pour le moins flou, vague, imprécis. Il ne pourrait pas l’être plus ! "Il arriva, en un lieu."
Cette imprécision peut paraître banale, mais la vie de Jésus n’est pas banale, alors que dit-elle ? Comment interpréter ce "il arriva, en un lieu " ?

Une piste : Si l’évangéliste ne se souvient plus ni du jour, ni de l’endroit, c’est peut-être que Jésus priait souvent, et n’importe où. Dans les évangiles, on voit souvent Jésus prier. Sa prière marque ses disciples parce qu’elle ne se limite pas à la Loi. Elle suscite le désir : " Apprends-nous à prier !"

Prière qui est relation intime, prière qui est confiance ferme, prière qui est murmure filial, prière qui est encore rectitude du cœur, prière qui est imploration et communion.

Un jour, quelque part...Jésus apprend à ses disciples, il leur donne les mots de sa prière, pas une fois, en passant, mais il les fait entrer dans ce cœur à cœur avec son Père, et leur apprend à y demeurer.

Un jour, quelque part, Jésus rejoint ses disciples là où ils sont. Ses mots deviennent pour eux leur prière, dans une confiance. filiale, sa confiance au Père.

Il arriva, en un lieu que Jésus livra tout de lui à ses disciples, jusqu’au souffle qui l’unit au Père, il leur livra même une explication de sa prière. Lisons, relisons ce qui entoure les mots même de la prière, attachons-nous à ces petites histoires pas banales de l’œuf, du scorpion. Jésus pique la curiosité !

Un jour, quelque part, Jésus devient Prière pour l’humanité :
" Père, en tes mains, je remets mon esprit !"

Il arriva, en un lieu...
et si c’était pour moi
aujourd’hui, ici ?
Gardiens de la Prière, enfants de Dieu,
depuis ce "il arriva, en un lieu",
nous le sommes !

Oubliée la déroute du matin !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales