Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Une clé !

dimanche 29 juin 2014

"Jésus leur dit : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Prenant la parole, Simon-Pierre déclara : « Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant ! »
Prenant la parole à son tour, Jésus lui déclara : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle."


" Pour vous qui suis-je ?
Une nouvelle fois, nous entendons cette question de Jésus aux disciples. L’Eglise a choisi cet Evangile parce qu’elle entend dans ces paroles, Jésus révéler à Pierre sa mission mais pas qu’à Pierre, à l’Eglise toute entière !

"Tu es le Christ !" "Tu es Pierre et sur cette pierre, je bâtirai mon Eglise. Les puissances de le Mort ne l’emporteront pas sur elle..."

Cette révélation s’accueille tout simplement et se contemple : en Pierre comme dans l’Eglise, comme en chacun de nous, le Père désire poursuivre son oeuvre de victoire totale et définitive sur la mort.
Jésus l’annonce, mais c’est Lui seul qui accomplira cette œuvre !.

C’est la clé du jour ! Fête des Apôtres Pierre et Paul, la fête du sacerdoce...
L’Eglise est gardienne du Royaume, non pour en surveiller l’entrée aux "méritants", aux "parfaits", aux "bien-pensants", mais pour appeler tous les hommes, inlassablement, à la foi en la miséricorde infinie de Dieu par et dans le sang du Fils.

L’Eglise est gardienne des clés non pour fermer mais pour ouvrir le Royaume à tous les hommes en les aidant à trouver la porte du coeur du Fils et de leur coeur ! C’est la même clé !

Pierre et Paul, gardiens l’un comme l’autre de cette Bonne Nouvelle, gardiens et témoins de la puissance de la Vie plus forte que la puissance de la Mort ! Quelles clés que ces deux paroles de Jésus qui sont à nous aujourd’hui !
- "M’aimes-tu ?"
- "Je suis Jésus que tu persécutes !"

Colonnes, parce que l’un et l’autre revenus des abîmes de la mort :
- "Tu sais tout !" et d’entendre "Pais mes brebis !"
- "Saul, mon frère, celui qui m’envoie, c’est le Seigneur... c’est afin que tu recouvres la vue et sois rempli de l’Esprit Saint !"

Si les clés de la miséricorde ne sont pas perdues, elles sont parfois bien rouillées... et pourtant Jésus les confie à son Eglise d’aujourd’hui, à nous tous, gardiens et témoins de la puissance de Sa Vie !

Voici, je me tiens à la porte et je frappe,
ouvre-moi !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales