Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Une telle foi !

lundi 17 septembre 2018

Jésus fait une déclaration à retenir : "je vous le déclare, même en Israël, je n’ai pas trouvé une telle foi !"

Quelle foi le met en admiration ?

La foi d’un centurion qu’il n’a pas vu ! Ce centurion romain a entendu parler de Jésus, alors il lui envoie un premier groupe de notables juifs pour lui demander de venir sauver son esclave.

Jésus entend l’appel de ces notables, et se met en route vers la maison du centurion. Rien d’anormal jusqu’à présent.

Mais l’arrivée de Jésus ne doit pas passer inaperçue, puisqu’une foule le suit, sans doute le précède par la rumeur qui s’étale comme vague sur le rivage.

Le Centurion envoie un nouveau groupe, des amis : il porte une parole plus personnelle, plus forte aussi : "Seigneur, ne prends pas cette peine, car je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit."

Premier basculement qui émeut : Cet homme ne peut laisser la rencontre se faire, tellement il se sent indigne de recevoir Jésus chez lui.

"Mais dis une parole, et que mon serviteur soit guéri !" Il ne demande à Jésus qu’une parole pour son serviteur, une parole de bénédiction pour que son serviteur soit sauvé. Une seule parole, pas besoin de venir, pas besoin d’entrer sous le toit, pas besoin de se voir ! Une parole suffit !

Une parole pour le serviteur : deuxième basculement ! Tous veulent voir Jésus, tous le suivent, tous veulent le recevoir, tous voient les miracles, et peu le croient, peu le connaissent, peu l’aiment. Lui, une parole et cela suffit pour le bien d’autrui !

Troisième basculement : Jésus est dans l’admiration qui guérit le serviteur. Sa Parole ne s’adresse pas au serviteur, mais au centurion : "Je n’ai pas trouvé une telle foi , même en Israël."

L’invitatoire du jour résonne alors :
"Venez, crions de joie pour le Seigneur !"
Joie de le recevoir chez nous,
par la Parole, par l’Eucharistie, par les frères !
"Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir,
mais dis seulement une parole et ton serviteur sera guéri !
"

 
© 2018 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales