Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Voir, croire, faire !

mardi 6 mai 2014

La question des disciples après la multiplication des pains et les paroles de Jésus nous entraînent plus loin, aujourd’hui :
"Quel signe vas-tu accomplir pour que nous puissions le voir, et te croire ? Quelle œuvre vas-tu faire ? "

Par ces trois verbes Jésus nous conduit sur deux sommets, celui de la faim et celui de la soif. Avouons-le, le sentier est escarpé et parfois peu balisé, mais nous ne sommes pas seuls. Le chemin se découvre en marchant, ensemble, avec une bonne boussole, celle du cœur !

Voir un signe pour croire, voir des œuvres pour croire. Signes et œuvres, les apôtres n’en ont pas manqué, mais leurs yeux étaient aveuglés, ils ne pouvaient le reconnaître, Lui, le Pain venu du Ciel, Lui le Pain qui rassasie, Lui, le fleuve d’Eau qui étanche toute soif. Ils ne peuvent le reconnaître, car leur attente n’est pas ajustée à Celui qui est là, au milieu d’eux...

Nos attentes, nos désirs sont souvent de voir, de faire, dans l’immédiat, pour l’instant présent, et c’est notre condition humaine à honorer, seulement, une faim, une soif murmurent au fond de nous, quelque chose d’éternel, quelque chose d’infini, quelque chose d’insaisissable, quelque chose qui tenaille...

Faim et soif d’une plénitude qui semble échapper certains jours et qui pourtant est promise par Celui qui a traversé nos souffrances et la mort.

Faim et soif d’une vie faite d’engagements, d’œuvres, de signes qui ne trompent pas, et manifestent la Présence du Vivant, mais si souvent en creux !

Faim et soif d’un aujourd’hui de foi en l’Autre, mais aussi dans les autres, mais surtout dans les autres parce que justement, le Christ nous a tous pris avec lui, en lui : "Donnez-leur vous-mêmes à manger !"

Lui, le Pain rompu, se donne à tous, à nous,
et fais de nous des pains rompus
pour les autres, ici et maintenant !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales