Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Week-end de liberté !

lundi 14 août 2017

Une passage à vivre par l’évangile pour un jour de transition au cœur d’un long week-end ! Saurons-nous nous arrêter pour saisir la liberté proposée ? Pas sûrs... Pierre est encore notre guide.

"Les fils sont libres, mais il faut éviter d’être pour les gens occasion de chute : va donc jusqu’au lac, jette l’hameçon, et saisis le premier poisson qui mordra ; ouvre-lui la bouche, et tu y trouvera une pièce de quatre drachmes. Prends-la, tu la donneras pour toi et pour moi."

Liberté et discrétion pour ne pas être objet de scandale, voilà le passage ! Comment le décliner, le vivre ?

Passage à deux couleurs, deux profondeurs : la liberté et la discrétion !
Liberté des enfants de Dieu : liberté née de l’amour de Dieu, qui déplace les frontières, qui déracine des montagnes, qui défait des nœuds parce que liberté née de la mort du Fils !
Lui a payé plus que deux drachmes, il a donné sa vie pour nous, il a payé de sa vie, le salut de tous. Pas question d’impôt pour demeurer dans le cœur de Dieu, mais question d’accueil de sa miséricorde, d’accueil de sa vie, d’accueil de son sang versé !

Discrétion des enfants de Dieu pour ne pas être objet de scandale : Aux disciples de trouver les attitudes justes qui ne choquent pas mais conduisent à la source, au Christ et par lui, au Père. La discrétion est condition de partage de la foi, et donc d’évangélisation.

La foi n’est pas un avantage, un acquis qui donne des droits, mais un dynamisme qui bouleverse, qui soulève, qui entraîne un art de vivre autre, fondé sur le Christ, tourné vers les frères. Il requiert douceur dans la proposition, bonté dans la pratique, justesse dans les gestes et les mots, écoute de l’Esprit. Un art pour tous, un art du passage !

Liberté et discrétion à cultiver,
ou à pêcher :
à nos hameçons pour l’heure !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales