Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : écoutez-le !

dimanche 25 février 2018

" Survint une nuée qui les couvrit de son ombre, et de la nuée une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le ! » C’est l’Évangile de la Transfiguration en ce 2ème dimanche de Carême, Évangile où Dieu nous indique la voie, le chemin, la vérité et la vie : Jésus, mon Fils, écoutez-le ! Et Jésus, dans cet Évangile, a juste dit à ses 3 disciples désignés, où il fallait aller, et ensuite de ne rien dire à personne...

Cet appel à aller à l’écart, en petit nombre, cette lumière qui luit dans les ténèbres, cette invitation voire injonction de l’écoute, et pour les disciples ensuite cette incompréhension : ne rien dire avant que le Fils de l’homme ne soit ressuscité d’entre les morts... La résurrection, les disciples se demandaient ce que cela voulait dire... et on peut les comprendre !
Est-ce cela que nous devons écouter ? Est-ce le message de la résurrection du Christ vers lequel nous devons faire tendre tout notre être ? Cette puissance de la vie sur la mort ? Cette foi à construire, à bâtir, à fortifier en un Dieu qui nous sauve par amour ? Qui nous aime avec tout ce que nous sommes ?

La Transfiguration de Jésus sur la montagne est un appel à croire, et à vivre de la Résurrection dès aujourd’hui, avec le monde qui nous est donné. La Transfiguration nous invite à tout donner au Christ qui mettra cela dans la lumière du Père.

Oui tout donner, absolument tout : pas uniquement ce que nous aimons en nous, pas uniquement ce que nous sommes prêts à communiquer, à dire, à avouer, mais aussi, et sans doute surtout nos ténèbres, nos mauvaises pensées, nos paroles et nos gestes violents qui déchirent des relations, nos justifications infinies pour faire taire l’autre pour ne pas avoir à l’écouter... Donnons-lui tout de nous-mêmes et surtout ce que nous n’arrivons pas à maîtriser par le bien en nous, là où ne parvenons pas à y faire jaillir l’Esprit sans que Lui nous y aide. Et ayons la foi, la confiance, même de la taille d’une graine de moutarde que Dieu, par Jésus, va transfigurer en nous, par Lui, avec Lui et en Lui et par amour jusqu’à la résurrection de tous les hommes.

Ne serait-ce pas cela que nous avons à vivre en ce temps de Carême ? Une mort à nos certitudes, à ce que nous maintenons dans nos forteresses personnelles pour les donner au Christ ? Et Dieu nous ressuscitera de ces maux et saura nous aimer encore plus pour nous donner aux autres ! Croyons-le !

"Allez dans le monde entier, faites des disciples et baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit"
Accueillons cette joie de la mission et allons !

 
© 2018 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales