Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : la séparation !

jeudi 29 mai 2014

" Il se sépara d’eux et fut emporté vers le ciel."

Quarante jours de proximité et de joie que l’Eglise nous a fait vivre, pendant ce temps pascal, mettant nos pas dans ceux des disciples qui restent toujours habités par la crainte !
Quarante jours pour emboiter le pas de Jésus et des disciples, premiers témoins de l’Inouï, de la Résurrection du Fils envoyé par le Père, résurrection qui signe non seulement la divinité du Fils, mais aussi notre divinisation !

Quarante jours qui s’achèvent par une séparation que Jésus a préparée, qu’il dit nécessaire, qu’il rend presque joyeuse, au seuil d’une plénitude, pas moins de quatre "tout" sans son dernier envoi :
"Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez donc ! De toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit ; et apprenez-leur à garder tous les commandements que je vous ai donnés. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde."
Tout converge vers cette joie cachée, crépitant sous la braise de la tristesse de la séparation.

A l’Ascension, nous célébrons le mystère de la séparation qui devient mystère de l’absence-présence, mystère de la communion dans la foi parce que la séparation déchire le voile et fait brèche...

Le silence est grand mais pas vide.
La séparation est bénédiction.

A nous de descendre dans notre coeur profond pour vivre ce mystère d’intériorité comme source de vie nouvelle, alors, oui, nous pourrons sans peur "être témoins de tout cela" !

Non en témoins oculaires,
mais en témoins du coeur profond,
en passeurs d’espérance !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales