Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : Le doigt de Dieu !

vendredi 7 octobre 2016

" Si c’est par le doigt de Dieu que j’expulse les démons "... dit Jésus. texte de l’évangile que la liturgie donne, la mémoire de Notre Dame du Rosaire propose la Visitation.

Le doigt de Dieu, doigt de la création, doigt de la puissance aimante, doigt de l’œuvre en chemin, doigt de l’impossible qui se fait chair, doigt invisible mais présent.

Le doigt de Dieu travaille pour nous, il façonne le cœur de l’homme et le fait participer à la vie de Dieu en dessinant dans nos cœurs l’image du Fils, ; en Marie le Fils devient réellement homme, le doigt de Dieu se fait puissance de l’Inouï.

Jésus pointe son doigt sur cette réalité si profonde, il prolonge le doigt de Dieu, le doigt du Père pour indiquer le sens de sa venue, de sa mission. Le doigt de Dieu révèle Jésus comme la puissance de chasser les démons !

Le doigt de Dieu rend la parole à un muet.
La guérison d’un mal physique est interprétée comme la victoire contre le mal : cela peut nous déranger, nous déplacer. Nous ne sommes pas habitués à penser ainsi, à voir de tel miracle. Mais ne restons pas à la surface de l’exceptionnel.

Le doigt de Dieu nous touche réellement pour nous sauver !

N’ayons pas peur d’être touchés par le doigt de Jésus, il est le doigt de Dieu. Il est la force de l’Esprit, Il est l’Évangile proclamé, Bonne Nouvelle semée, Il est l’amour du cœur de notre Dieu ! Marie et Elisabeth en tressaillent de joie.

Montrer du doigt, c’est impoli,
être montré du doigt, c’est déplaisant,
regarder le doigt de Dieu : sauve !
Devenir doigt de Dieu, réjouit.

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales