Bénédictines de Sainte Bathilde

Billet du jour : relecture !

mercredi 21 février 2018

"il ne lui sera donné que le signe de Jonas." Dur dur pour les foules qui écoutent et accompagnent Jésus. Une génération qui cherche des signes est une génération mauvaise ! Aïe ! Ne serions-nous pas dans cette attente de signes ? D’éléments extérieurs pour avancer ?

Alors oui relisons les Ecritures, relisons la marque de Dieu dans nos vies, là où Il nous a marqué de Sa présence, de Son amour, et nous a permis d’avancer. Etait-ce un signe extérieur ? Uniquement ?

Oui la rencontre avec Jésus est un moment fondateur de notre foi, de notre vie, est-ce le signe d’une génération entière ? Ou est-ce un moment de face à face en profondeur de nous-mêmes, en intériorité, en solitude avec Lui ?

Sur le chemin d’Emmaüs, Jésus explique les Ecritures aux deux pèlerins, tout est écrit, tout ce qui se passe sont des signes vécus qui donnent la force, la foi de vivre notre aujourd’hui.

Ne nous situons pas en rupture avec nous-mêmes dès que nous buttons sur quelque chose et que nous désirons un signe extérieur, prenons du recul, relisons nos actions, nos gestes, nos paroles, et là la trace de Dieu se rendra visible en nous-mêmes, et pas de rupture mais une continuité se mettra en oeuvre, et la route continue !

Les habitants de Ninive se sont convertis au passage de Jonas, la conversion est un mouvement quotidien, tournons-nous vers Celui qui nous veut du bien et qui nous donne la force d’être pleinement nous-mêmes.

N’attendons pas des signes extérieurs
Revisitons notre intérieur
Là, nous aurons un signe qui donne vie chaque jour
Ce signe c’est que Dieu est Amour
Amour pour nous, pour chacun
Amour pour être un avec Lui et son prochain

 
© 2018 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales