Bénédictines de Sainte Bathilde

Chapitre 3

vendredi 4 février 2011

La réunion des frères en conseil
Chaque fois qu’il y a des choses importantes à discuter dans le monastère, l’abbé réunit toute la communauté. Il présente lui-même l’affaire.
Il écoute les avis des frères. Ensuite il réfléchit seul. Puis il fait ce qu’il juge le plus utile.

Avec ce troisième chapitre, Benoît met à notre disposition un très bel art pour prendre des décisions. Art qui aujourd’hui peut nous être bien utile, à la fois pour apprendre à dialoguer, à cheminer vers un consensus vrai, à décider, à entrer dans une décision prise. Des étapes toutes aussi importantes les unes que les autres sont mises en lumières et méritent que nous nous y arrêtions un instant.

Deux parties inégales structurent le chapitre, d’une part les choses importantes à traiter et d’autre part, les moins importantes. Nous pouvons conclure que certaines décisions qui portent sur des choses peu importantes, et elles sont foules, Benoît ne dit rien. Tout au long de la Règle, il insistera pour que l’Abbé, les responsables de charges et les frères vivent en cohérence avec la profession qu’ils ont émises « sous une Règle ». C’est donc « selon la Règle commune du Monastère » que les décisions courantes relèvent.
Cet art de vivre en commun est certes établi mais toujours en évolution.

Comment adapter cela à la vie d’oblat, d’oblate ?
La Règle éclaire la vie d’oblat, l’informe mais en conjugaison avec la vie de famille, avec ce lieu d’enracinement premier. Pour vous, voilà sans doute un premier appel pour vivre cet art de décider : appel à conjuguer les règles explicites ou implicites familiales et celles que donne la Règle sous laquelle vous militez aussi.
Ne soyez pas étonné(e) des tensions qui forcément surgissent. Tensions qui font descendre au cœur même de la décision. Mais tensions qui peuvent aussi être le clignotant à repérer pour poser des actes ajustés et donc libérants et dans l’Esprit, heureux. Tensions qui peuvent faire passer de ces décisions courantes à l’une ou l’autre catégories mentionnées par Benoît.

L’art de décider relève à la fois du discernement et du dialogue pour aboutir à un consensus, finalement à une décision qui débouche sur un agir. Les étapes semblent simples et claires à priori : exposition de la question, réflexion de chacun, partage et donc écoute de toutes les personnes concernées, échange possible, nouveau temps de réflexion, de maturation à partir de tout ce qui a été dit, décision par celui, de celle ou de ceux qui ont à décider, puis exposition de la décision et accueil pour la mise en pratique. Ce déroulement idéal est là pour nous tracer un chemin, pour nous aider à avancer malgré les passages accidentés, les obstacles, nos résistances...

Autre appel qui touche chacun : appel à prendre conseil.
Prendre conseil pour ne pas risquer de vivre en individualiste, dans sa bulle, ou au contraire en régissant tout. Benoît appelle ses frères à vivre ensemble, à chercher la paix, à construire la fraternité. N’est-ce pas notre désir le plus profond ? N’est-ce pas la soif de nos contemporains ? N’est-ce pas le défi de notre humanité ?

Concrètement, attachons-nous à tenir les trois fils qui tressent toute décision : vérité, bien commun, renoncement  !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales