Bénédictines de Sainte Bathilde

Echange de lettres avec le Patriarche Athénagoras 1°

samedi 18 janvier 2014

Les archives du monastère de Martigné-Briand témoignent d’un échange de lettre entre Mère Daniel, prieure, et le Patriarcat de Constantinople en 1964 :

Lettre de Mère Daniel :

Bénédictines Missionnaires
Prieuré Sainte-Marie de Fontevrault
Martigne-Briand
M. & L.

A Sa Sainteté Athénagoras 1er
Patriarche de Constantinople
Istanbul – Turquie

La Prieure et les sœurs du Prieuré Sainte Marie, de Martigné-Briand (M & L), se permettent d’exprimer à Sa Sainteté le Patriarche Athénagoras leur respectueuse et humble compassion dans l’épreuve qu’il traverse actuellement à cause de l’Evangile.
Elles ont offert au cours de leur Messe conventuelle, célébrée en l’honneur de saint Georges, leur prière et leur sacrifice aux intentions de leurs frères orthodoxes et de sa Béatitude le Patriarche Œcuménique.
Elles osent solliciter de Sa Sainteté la bénédiction du Seigneur pour leur petit Monastère, qui veut être un centre de prière et d’accueil œcuménique dans le diocèse d’Angers.
En la fête de saint Georges, 23 avril 1964.

Signé : Sr Daniel Robert
Prieure

Réponse de Sa Sainteté Athénagoras 1er

(traduction du texte grec)

A la très Révérende Mère Prieure et aux sœurs du Monastère Sainte Marie de Fontevrault, nos filles aimées spirituelles, grâce et paix de la part de Dieu.

A Martigné-Briand

Avec une joie toute particulière, nous avons reçu votre lettre qui nous a été envoyée à l’occasion de la fête de saint Georges le Tropéophore, par laquelle, avec piété, vous nous exprimez vos respects et votre compassion au sujet des afflictions que souffre notre Eglise au nom de l’Evangile, comme vous l’écrivez très justement dans votre lettre.
En vous remerciant chaleureusement pour cette sollicitude, vos prières pour notre Eglise et notre peuple chrétien, et la manifestation de votre solidarité et amour dans le Christ, nous vous envoyons à vous toutes, et de tout cœur, notre bénédiction patriarcale. Nous vous souhaitons la santé de par Dieu et une longue vie, et nous appelons sur vous la grâce de Dieu et sa miséricorde infinie.

1964, le 11 mai

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales