Bénédictines de Sainte Bathilde

Editorial de Mère Prieure

jeudi 22 novembre 2012

Au jour de l'élection

Chers amis,

Tandis que se profile le temps de l’Avent et de Noël, il nous est bon de vous rejoindre pour l’échange de quelques nouvelles, de quelques réflexions, nées du quotidien de la communauté. Cette année a été pleine de tant d’événements, heureux ou difficiles, arides ou simples, en communauté et dans le monde, parmi nos familles et nos amis ! Ils nous ont bousculés, provoqués à la confiance ; ils nous ont ouverts non seulement aux dimensions du monde, mais plus encore à la profondeur de l’âme humaine, si belle et si déchirée, si lumineuse et parfois si compliquée… C’est la nôtre comme celle de notre prochain, de notre contemporain.

Ensemble, jour après jour, nous marchons avec la confiance que le Christ nous donne, et nous apprenons à parcourir le chemin de l’humanité, sûres de sa fidélité. Écoutant et méditant sa Parole, nous découvrons combien l’avenir est devant nous ; quand les événements, quand notre regard sur nous-mêmes nous pousseraient au découragement, nous découvrons combien la Présence de Dieu est force et paix à nos côtés. C’est l’une des belles expériences que j’ai faite lorsque mes sœurs, en septembre dernier, m’ont demandé de poursuivre mon service de Prieure. La confiance est donnée gratuitement, mais elle s’épanouit et porte tous ses fruits dans la réciprocité.

Puissions-nous vivre de la confiance qui vient de Dieu avec tous ceux qu’Il nous donnera la grâce de rencontrer au long de cette année nouvelle ! Puissions-nous semer en notre monde quelques graines de la joie qui nous a été donnée une nuit, au fond de l’étable de notre misère ! Puissions-nous voir ce qui germe autour de nous et en nous : c’est là que nous communierons à la grâce du Christ, pour passer avec lui, dans la confiance, de la ténèbre à la lumière.

Sœur Fabienne, prieure.

Élections…

L’année 2012 fut marquée pour nous, comme pour nos concitoyens, par les élections… L’élection présidentielle a orienté nos lectures en communauté et personnellement, l’une ou l’autre rencontre, en particulier avec Marc-Daniel Seiffert, afin de mieux saisir les enjeux européens de cette élection nationale, et nous a donné l’occasion de regarder un débat télévisé - qui ne nous a pas beaucoup éclairées. Ayant reçu à peu près les mêmes informations, nous n’en tirons pas moins des conclusions diversifiées, quand il faut mettre son bulletin dans l’urne. Chance de vivre et faire vivre la démocratie… L’automne nous amenait à une autre élection, de contour beaucoup plus restreint, et dans une toute autre tonalité, celle de la Prieure du monastère.

Normalement une visite canonique a lieu dans chacune de nos communautés deux fois entre chaque chapitre général. Elle est présidée par la Présidente de la Congrégation et un(e) covisiteur(se). Ce fut notre tour du 24 au 29 septembre dernier. La Visite fut faite par Mère Marie Madeleine, notre Présidente depuis le Chapitre général de 2010, assistée du Père Lavigne, op, que nous connaissions déjà par une retraite en 1997, et un audit en 2004. Elle s’est ouverte le matin du 24, par un mot de Mère Marie Madeleine. Comme prévu, chacune a pu rencontrer les Visiteurs ensemble. Ceux-ci ont aussi réuni le Conseil et la commission économique. C’est l’occasion pour chacune de faire le point sur la communauté et son fonctionnement, ce qui va et ce qui demanderait à être encouragé, revu, voire changé. Les Visiteurs sont là pour entendre avec des oreilles bienveillantes et averties, et renvoyer à la communauté un écho de ce qui est positif, et surtout des questions à traiter dans un proche avenir. La visite est un temps d’encouragement et de regard vrai et stimulant pour avancer dans la fidélité à notre Règle de vie, à la suite du Christ.

Puis le 27 au soir, nous avons procédé à un vote indicatif en vue d’élire notre Prieure. Chacune des professes perpétuelles inscrit ainsi un ou deux noms sur un bulletin, le nom de celle(s) qu’elle juge apte, devant Dieu, à accomplir ce service de communion entre nous et avec les autres communautés. Puis nous sommes restées dans le silence et la prière jusqu’au vote le matin du 28. Comme pour toutes les élections d’abbés bénédictins, toute campagne est exclue : qui d’ailleurs aurait la prétention de faire l’affaire ? L’Esprit Saint seul peut éclairer et donner la grâce pour y voir clair, et oser de part et d’autre. Nous avons ainsi réélu Mère Fabienne qui a accepté un troisième mandat de 6 ans, comptant sur notre aide et notre prière. Elles lui sont assurées ! Ensemble, nous commençons une nouvelle étape, encouragées par nos visiteurs et nous appuyant sur le Seigneur.

Sœur Germaine

Continuer la lecture de la Lettre

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales