Bénédictines de Sainte Bathilde

Etre bénédictines

mardi 17 mars 2009

A Thu-Duc Bénédictines, nous avons choisi, il y a un an, dix ans, vingt-cinq ans, cinquante ans, ou même plus de soixante-dix ans, de suivre le Christ sur les chemins de l’Evangile avec l’aide de la Règle de Saint Benoît.

Au jour de notre baptême, « nous avons été ensevelis avec le Christ dans sa mort afin que, comme le Christ est ressuscité des morts, nous vivions aussi dans une vie nouvelle. » (Romains 6,4).
Pour le chrétien qui entend l’appel à la vie monastique, le propos de vivre son baptême devient « l’unique nécessaire ». Il veut en faire profession et l’assumer sans réserve, en livrant à la Pâque du Christ les instincts les plus profonds de la nature humaine pour les orienter radicalement vers le Royaume. (Constit. 9)

Très tôt, dans les premiers siècles de l’Eglise, des hommes se retirent dans le désert, abandonnant tout pour ne plus vivre que pour le Christ.
Saint Benoît A la fin du V° siècle, à l’époque de crise que fut la décadence de Rome et les invasions barbares, Benoît, jeune étudiant romain, quitte la débauche de Rome pour la solitude et la prière.

Il y eut un homme, béni de Dieu... Quittant la demeure et les biens de son père, à Dieu seul il voulut plaire.(Vie de St Benoît) Le rayonnement de sa vie attira vite vers lui des disciples pour lesquels il écrivit « une toute petite Règle de débutants ». La sagesse et l’équilibre humain de celle-ci la firent s’étendre rapidement à tout l’Occident.

« Ecoute, mon fils, les préceptes du maître et incline l’oreille de ton cœur... Qui que tu sois qui renonces à tes volontés propres... accomplis... et tu parviendras. » (Règle de St Benoît)

Le chapitre de St-Thierry « Le message de Benoît est une invitation à l’intériorité. Ecoutons la voix de Benoît : de la solitude intérieure, du silence contemplatif, de la victoire sur l’agitation du monde extérieur, de cette « habitation avec soi-même » naît le dialogue avec soi et avec Dieu. » (Jean Paul II)

Aujourd’hui, Bénédictins et Cisterciens vivent de l’esprit de Benoît.
Les monastères sont groupés en familles suivant leur histoire et leur manière propre de vivre aujourd’hui la Règle de St Benoît.
Notre congrégation constitue ainsi une de ces familles bénédictines.

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales