Bénédictines de Sainte Bathilde

Evocation de sœur Bernard, le 26 avril 2010

jeudi 29 avril 2010


Lors des Obsèques de Sr Bernard, Mère Béatrice, Prieure de la Communauté a évoqué sa vie en rendant grâce :

Un très grand merci à vous tous et vous toutes qui êtes venus nous rejoindre pour accompagner notre sœur Bernard en cette Eucharistie qui précède son enfouissement en terre. Merci tout spécialement à vous qui nous avez aidé à la soigner dans sa longue période de dépendance. Comme nous, vous avez été touchées par l’amour et la paix qu’elle rayonnait. C’était joie de s’occuper d’elle.

Tourangelle née le 3 juin 1909 à Lorient, elle n’a pas connu son père officier, mort très peu de temps avant sa naissance. Une autre souffrance avait marquée sa petite enfance, la mort de son frère aîné tué à la guerre de 1914. Son autre frère rentra très jeune au séminaire, aussi eut-elle une enfance très solitaire prés de sa mère qui s’occupa entièrement de son éducation à Saint Avertin, ce lieu cher à son cœur.
Cependant elle fit du scoutisme et elle gardait aussi un souvenir lumineux de ses études aux beaux arts de Tours, qui avaient contribués à l’ouvrir à d’autres univers.
Très jeune, elle était animée d’une foi ardente et, à 20 ans, ayant découvert l’abbaye de Ligugé, elle s’engagea dans l’oblature.
Une année seulement, puisqu’elle découvrait la communauté de Vanves fondée quelques années plus tôt. Tout de suite, elle s’y sentit appelée.

Elle rentra donc le 4 octobre 1930.
Elle avait donc presque 80 années au service du Seigneur
Douée pour le chant elle fit des études de chant grégorien à l’institut catholique de Paris et fut maîtresse de chœur. Parallèlement elle exerçait ses talents de dessinatrice par la création d’images qui faisaient la joie de tous les premiers communiants.
En 1956, elle fut envoyée à Chemillé, au tout début de la fusion de notre Congrégation avec ce monastère fontevriste. Elle fut nommée prieure, et deux ans après le transfert de la communauté à Martigné laissa la place à M Daniel.
En 1965, elle fut envoyée une année à Ban-Me-Thuot, dans notre fondation du Vietnam. Elle revint chez nous et rendit bien des services : cours de Bible à l’hotellerie, responsabilité de l’oblature, atelier de collage d’icônes sur bois, jardin, lingerie.

Qui étais-tu pour nous Sœur Bernard notre doyenne depuis si longtemps ?
Sage, réservée, sévère parfois, tu avais un net penchant pour la solitude où tu aimais prier, lire, te cultiver. A quelques reprises en parlant avec toi, j’ai perçu que tu avais une vie intérieure très profonde, mais que c’était le secret du Roi.
A la fin de ta vie, dans une grande dépendance tout ce que tu avais accumulé intérieurement, en secret, s’est mis à exhaler son parfum.
Merci de nous avoir montrer le chemin de ce qu’est la vie monastique, d’avoir été notre ancienne.

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales