Bénédictines de Sainte Bathilde

Goutte de collyre 17 : la générosité !

jeudi 10 mars 2011

Rends moi la joie d’être sauvé ;
que l’esprit généreux me soutienne.
Seigneur, ouvre mes lèvres,
et ma bouche annoncera ta louange !
Ps 50

Rends moi la joie d’être sauvé !

Pas d’autre source du bonheur que de se savoir sauvé !
Beaucoup ne le savent pas... et vivent leur vie présente sans élan, sans avenir, sans orientation définitive et donc décisive.
Nous savons, nous que nous sommes sauvés et nous vivons comme si nous l’ignorions, bien souvent... comme si ! Vive ce temps de Carême qui nous fait nous souvenir que nous sommes poussières, mais que nous avons déjà reçu de Dieu, du Dieu de Jésus-Christ, mort et ressuscité la vie éternelle, le salut !

Rends moi la joie d’être sauvé


- Sauvé de quoi ?
- Sauvé par qui ?
- Sauvé réellement ?
- Sauvé pour quoi ?
- Sauvé comment ?

Prenons le temps de ce désert pour mesurer la générosité de notre Dieu, qui gratuitement nous sauve, par pur amour !

Prenons le temps de ce désert pour entrer dans cette générosité par la prière, le jeûne, le partage qui feront de nous des êtres renouvelés, des êtres de chair, ouverts sur l’éternité mais bien enracinés dans la vie, des êtres à l’image et à la ressemblance de notre Dieu !

Prenons le temps de ce désert pour être généreux, de la générosité de Dieu !
Passeurs de générosité... le gué est là, un immense désert humain, affectif, économique et politique, relationnel s’ouvre, soyons passeurs de générosité, celle de Dieu qui nous sauve !

Passeurs de générosité parce que sauvés !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales