Bénédictines de Sainte Bathilde

Goutte de collyre 3 : la joie !

jeudi 9 décembre 2010

"Le Seigneur ouvre les yeux des aveugles !" Ps 145

"Chante ô mon âme la louange du Seigneur !"
Ainsi commence le psaume 145 qui accompagne notre marche, en ce troisième dimanche d’Avent, Dimanche de la joie, appelé encore Dimanche de Gaudete, parce que l’Introït en grégorien commence par Ph 4, 4 :
"Soyez dans la joie du Seigneur, soyez toujours dans la joie, le Seigneur est proche !"
La joie du Seigneur
est donc cette troisième goutte de collyre qui nous fait passer de la cécité à la vision ! Oui, le Seigeur ouvre les yeux des aveugles et nous sommes tous aveugles. Diagnostic difficile à entendre...

Nous sommes des aveugles de l’invisible et la joie vient nous ouvrir les yeux sur cet invisible de Dieu. Dieu est, Dieu est amour. Le Seigneur est proche.
Dans notre nuit, nous ne pouvons Le voir, Le connaître qu’avec les yeux de la foi, de l’espérance, les yeux ouverts par la joie invincible. La source de cette joie est l’Esprit, souffle de Dieu qui soulève le voile et fait apercevoir la clarté de l’éternité. Ne doutons pas de ce travail de l’Esprit en nous ! Laissons-nous ouvrir les yeux à la lumière qui divinise !

Goutte de joie
Joie de voir :
- le sourire d’un proche
- l’attente confiante d’un malade
- le questionnement audacieux d’un adolescent
- la révolte d’un pauvre qui lutte pour survivre
- la paix sur le visage de celui, de celle qui est passé par la mort
- la troisième bougie d’Avent qui brille et fait signe...

Le Seigneur est proche ! l’Emmanuel vient !
Posologie : Pendant une semaine, verser une goutte de joie dans chaque regard rencontré ; à commencer par son propre regard, au lever !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales