Bénédictines de Sainte Bathilde

Goutte de collyre 36 : la consolation !

samedi 23 juillet 2011

Que j’aie pour consolation ton amour
selon tes promesses à ton serviteur !
Que vienne à moi ta tendresse et je vivrai :
ta loi fait mon plaisir.
Ps 118

Que j’aie pour consolation ton amour

Notre semaine n’a sans doute pas manqué d’imprévus, de joies et de soucis, de peines et d’attente... Nous avons pu faire l’expérience de la puissance de la supplication, pour nous comme pour nos proches et pour les plus lointains... Il est bon de nous arrêter pour regarder le chemin parcouru, les étapes franchies, les passages escarpés dépassés.
Quel est, aujourd’hui, l’horizon qui s’ouvre à nous ?

Avec la liturgie, avec l’Eglise universelle, la supplication se fait consolation.
Oui, la consolation est à notre portée !
- Don de Dieu,
- Esprit Consolateur,
- Consolateur Souverain...
- Hôte très doux de nos âmes !

Que j’aie pour consolation ton amour
Notre coeur n’est-il pas tout brûlant de consolation d’amour quand il entend la Parole du Seigneur ?
Notre coeur n’est-il pas tout apaisé de consolation d’amour quand il se sent écouté, accueilli, soutenu par des amis du Seigneur ?
Notre coeur n’est-il pas tout vibrant de consolation d’amour quand il peut à son tour apporter tendresse, paix, présence ?

N’oublions pas nos deux gouttes de collyre de consolation d’amour dans chaque oeil et chaque jour pour que notre regard s’ouvre sur le Mystère de la Ressemblance offerte !
- une goutte de consolation d’amour par la Parole lue, méditée
- une goutte de consolation d’amour par le geste d’attention, de sagesse, d’intelligence du coeur envers le prochain !

Alors, nous verrons que le filet se remplit, que la perle du ROYAUME est déjà notre trésor, que le champ de la moisson divine s’offre à nous !

Nous verrons le trésor de notre aujourd’hui tenir promesse...
nous consoler !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales