Bénédictines de Sainte Bathilde

Goutte de collyre 5 : l’étonnement !

vendredi 24 décembre 2010

Joie au ciel ! Exulte la terre !
Les masses de la mer mugissent,
la campagne tout entière est en fête.
Ps 95

Joie au ciel, exulte la terre !
Les mots nous sont lancés dans la nuit comme une balle à saisir au rebond !
Les mots nous sont murmurés dans la nuit comme un fin silence étouffé par la neige !
Les mots se sont couchés dans une mangeoire en un Enfant, Parole de Dieu faite chair !
Quelle source de joie, d’exultation pourrions-nous trouver de plus sûre, de plus vitale, de plus éternelle ?
Les mots de la Sagesse ont crié par la bouche des anges et déchiré la nuit, déchiré les cieux !

Joie au ciel, exulte la terre !
Mais saurons-nous les regarder ?
- Car en cette nuit, il ne s’agit pas d’entendre, mais de contempler !
- En cette nuit, il ne s’agit pas de comprendre, mais de nous laisser saisir !
- En cette nuit, il ne s’agit pas d’évidence, mais d’étonnement !
- En cette nuit, il s’agit de l’Inouï de Dieu à accueillir !


Joie au ciel, exulte la terre !
Après le cri de la naissance, le silence d’étonnement est là... goutte si bienfaisante !
Après le cri de la douleur, le silence d’étonnement traverse le corps, le coeur, l’esprit... goutte si apaisante !
Après le cri de la recherche, le silence d’étonnement bouleverse le temps, plénitude qui se donne au goutte à goutte si vivifiant !

Joie au ciel, exulte la terre !

- Etonnement de l’Aujourd’hui !
- Etonnement de la Présence !
- Etonnement de l’Inouï !
- Etonnement de l’Admirable Echange !
- Etonnement de l’Absence !
- Etonnement de la Tendresse !
- Etonnement de l’Incarnation !

Une goutte par jour pour que les écailles de nos yeux tombent !

Bel étonnement et bon Noël !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales