Bénédictines de Sainte Bathilde

Goutte de collyre 52 : le souvenir !

dimanche 6 novembre 2011

Dans la nuit, je me souviens de toi
et je reste des heures à te parler.
Oui, tu es venu à mon secours
je crie de joie à l’ombre de tes ailes.
Ps 62

Dans la nuit, je me souviens de toi



Nous traversons bien des nuits
- nuit de repos, les bonnes et bienfaisantes, parfois rares !
- nuit d’inquiétude, pour le travail, la santé
- nuit de souffrance, à l’hôpital,
- nuit de doute, absence de sens, absence de présence,
- nuit de la foi, "qui donc est Dieu ?",
- nuit de la mort : et après ?
- nuit des séparations : Pourquoi ?

Nous traversons ces nuits parfois bien seuls, parfois bien enfermés, parfois bien désespérés... et pourtout quelqu’un est là, qui nous porte.

Quelqu’un, le Fils de Dieu qui a traversé la nuit du péché des hommes, la nuit de nos violences, de nos souffrances, de nos non-sens et de nos morts : Il a pris sur lui toutes nos nuits.

Comment nous souvenir de Lui, de sa Passion et de sa Résurrection ? Comment faire mémoire du salut offert qui nous ouvre le chemin de la vie ?
Une goutte d’Evangile pour faire mémoire, pour voir la force et la gloire de Dieu à l’oeuvre dans l’histoire, à l’oeuvre dans nos vies, à l’oeuvre aujourd’hui...
Une goutte de silence pour faire mémoire, pour entendre la louange qui monte des coeurs qui espèrent et reconnaissent la puissance de vie donnée par Dieu !
Une goutte de louange, pour faire mémoire, pour louer à temps et à contre temps, notre Dieu qui se donne à chacun !

Dans la nuit, je me souviens de toi
et je reste des heures à te parler...

N’oublions pas que c’est Dieu qui nous parle en premier, il se tient là, dans sa Parole, dans le frère, dans la soeur, si proches ou si lointains...

"Dieu était là et je ne le savais pas !" reconnaît Jacob.

Homme, femme, de quel mémorial ?
La table de l’Eucharistie est ouverte,
ne manquons pas le rendez-vous !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales