Bénédictines de Sainte Bathilde

Goutte de collyre B 11 : le cri !

samedi 11 février 2012

Seigneur, entends ma prière :
que mon cri parvienne jusqu’à toi !
... Mais toi, Seigneur, tu es là pour toujours ;
d’âge en âge on fera mémoire de toi.
Ps 101

Que mon cri parvienne jusqu’à toi !

Tant de cris montent de la terre !
- cris de naissance : cris d’existence,
- cris de souffrance : cris d’appel,
- cris d’espérance : cris de présence,
- cris d’insuffisance : cris de demande,
- cris de supplication : cris de désirs,
- cris de révolte : cris de désolation,
- cris de confiance : cris d’abandon,
- cris de reconnaissance : cris de joie !

Tant de cris perdus car adressés à personne... cris étouffés ou que l’on étouffe !
Tant de cris arrachés à la mort et qui appellent la vie !
"Seigneur, Seigneur ! Si tu déchirais les cieux et descendais !"
Toi, tu es,
Toi, tu es là !
Toi, tu es là pour toujours !

C’est à un tel cri, à une telle foi, à une telle espérance que le priant nous invite aujourd’hui... Le psaume 101 n’est que supplication dans la confiance. Tout va plutôt mal, et même très mal... jusqu’à la peau qui colle aux os !
Tous nous connaissons de telles situations qui nous laissent si souvent muets, impuissants et même fuyants !

Accueillons les mots du psalmiste avec simplicité, audace et ferveur !
Faisons-les nôtres, pour nous, pour nos proches, pour les lointains qui n’ont plus que la peau sur les os, qui n’ont plus goût à la vie, qui n’ont plus qu’un coeur desséché !
Ne laissons pas la parole se perdre, mais recevons-la dans la puissance de sa force, de sa résurrection !

Seigneur, toi, tu es !
Seigneur, toi tu es là !
Seigneur, toi tu es là, pour toujours !

Cri de souffrance, qui devient cri d’espérance car cri de Pâques !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales