Bénédictines de Sainte Bathilde

Goutte de collyre B 40 : les larmes !

samedi 27 octobre 2012

Qui sème dans les larmes, moissonne en chantant...
Il s’en va, il s’en va en pleurant,
il jette la semence ;
il s’en vient, il s’en vient dans la joie ;
il rapporte les gerbes.
Ps 125

Qui sème dans les larmes, moissonne en chantant...

Pas de demi-mesure dans les textes de ce jour... tout est larmes ou joie, cri ou allégresse ! Qu’est-ce à dire, sinon que le chemin est long, contrasté, fait d’ombre et de lumière et que nous ne retenons souvent que les extrêmes.

Le psalmiste en a fait l’expérience, parti en exil, en butte à la souffrance sous le joug de l’esclavage, tout est larmes, cris, détresse, en chemin. "On s’en va, on s’en va en pleurant..."
Et tout devient un jour lumière absolue, joie, allégresse et bonheur car Dieu a tenu promesse : "On s’en vient, on s’en vient en chantant.."

Aller et venir, tels sont bien les mouvements de la vie quotidienne faite de contrariétés mais aussi de réconfort.

Aller et venir, et donc marcher, nous lever, bondir, courir et finalement suivre... bien des verbes qui nous mettent en route comme Bartimée à la condition que nous sachions appeler, insister et enfin entendre et bondir en jetant ce manteau du vieil homme qui nous encombre !

Jeter le manteau en versant des larmes de vie ! Par nos yeux qui voient, par nos yeux qui pleurent, par nos yeux qui s’illuminent, par nos yeux qui donnent vie, nous jetons la semence pour un jour moissonner dans le champ de l’éternelle fraternité ! En sommes-nous convaincus ?

Sous le manteau de Bartimée, courons
pour oser ces larmes de vie !

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales