Bénédictines de Sainte Bathilde

L’habit

mardi 18 juillet 2006

«  En signe de consécration et en témoignage de pauvreté » (droit canon 669.1), les sœurs portent en toutes circonstances l’habit du Prieuré.

Le voile, la robe et le scapulaire sont traditionnellement les éléments caractéristiques de notre habit monastique. Mais c’est chaque Communauté qui détermine leur adaptation aux conditions locales. Ainsi la communauté de Thu-Duc au Viet-Nam a adopté le pantalon et la tunique vietnamienne.

L'habit à Martigné et à St-Thierry L'habit à Thu-Duc

« Marque visible de l’appartenance à la famille monastique, cet habit favorise la vie de communauté par la dépossession qu’il entraîne et l’harmonie qu’il rend possible. Il est simple, modeste, adapté aux conditions de vie. » (Constit. n° 33)

Selon les communautés, l’habit du monastère est reçu à l’entrée au noviciat ou à la première profession. Dans la majorité de nos monastères, le jour de sa profession perpétuelle, la sœur reçoit la coule, grand habit qu’elle portera désormais aux principaux temps de prière de la communauté.

Si c’est nécessaire, la Prieure peut dispenser une soeur de porter l’habit. Mais il est normalement porté constamment, y compris en dehors du monastère. Beaucoup de sœurs peuvent témoigner qu’au cours de voyages, le port de l’habit monastique est déjà un témoignage et conduit régulièrement des personnes à s’adresser à nous pour oser partager les questions profondes qui les habitent ou confier à notre prière leurs souffrances ou celles de leurs proches.

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales