Bénédictines de Sainte Bathilde

LA JOIE DE L’AVENT !

lundi 16 décembre 2019

L’attente de Noël

La joie de l’Avent est faite, tout d’abord, de la joie que nous promet, si lumineuse et si pure, le mystère de Noël…

La naissance du Sauveur fut annoncée aux bergers de Bethléem comme un sujet de joie : «  Voici, dit l’ange, que je vous annonce une grande joie qui sera pour tout le peuple : un Sauveur vous est né aujourd’hui . » Lc 2, 10

Viens, Emmanuel ! mystère de Pâques ! Lumière du Christ !

L’attente de notre rédemption

-  L’Avent est beaucoup plus qu’une préparation immédiate à la fête de Noël.
-  L’Avent est la préface de toute l’année chrétienne, puisque, par delà le mystère du Christ naissant, il nous fait entrevoir, désirer et goûter, par avance, la célébration de tous ceux qui le suivront sur le calendrier et qui ne sont, en définitive, que les phases successives d’un seul et même mystère, le grand mystère du Christ ! Il suit de là que la liturgie de l’Avent nous introduit, et comme nécessairement, dans la joie que nous réserve en propre chacune des fêtes du cycle liturgique, mais, très spécialement, la fête qui surpasse de beaucoup toutes les autres en dignité et en importance, parce qu’elle les contient et les domine, « la fête des fêtes », la fête pascale.

Car, chose bien remarquable, la liturgie de l’Avent ne s’attarde guère, pour toucher nos cœurs, aux conditions humbles et chétives de l’avènement de Noël, mais elle insiste avec complaisance sur l’œuvre glorieuse que le Messie vient accomplir sur la terre. Elle en déroule sous nos yeux, en de multiples antiennes et répons, les perspectives grandioses ; elle envisage comme déjà réalisées les futures conquêtes du Sauveur.
- 

Elle exalte cet empire universel dont la royale Epiphanie célébrera bientôt les grandeurs avec une somptueuse magnificence.
- 

Elle chante avec un incomparable lyrisme les triomphes que l’avenir réserve au Christ, devenu souverain Seigneur et prince des rois de la terre.
-  Elle le contemple déjà vainqueur de la mort et recouvert de la gloire céleste qui lui vaudra le sacrifice de la Croix. Elle l’aperçoit même se manifestant, pour la plus grande joie de l’univers, avec tout l’éclat de sa puissance, entouré du cortège de ses nombreux élus, tel que nous le propose, en temps voulu, la liturgie grandiose de la Toussaint !

" Fêtes de gloire" de Dom Flicoteaux, OSB

 
© 2020 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales