Bénédictines de Sainte Bathilde

LE CORONA À VIRUS

samedi 4 avril 2020

N’oublions pas la détresse, souvent cachée, des enfants qui ne comprennent pas vraiment ce qui se passe...

Nous continuons la série des textes proposés pendant le confinement. Aujourd’hui, celui d’Éloïse (5 ans), qui ne sait pas très bien ce qu’est cette mystérieuse bête "à virus"...

Le corona à virus

Le corona-avirus vient de Chine (des fois Chine fait des erreurs). Il ne faut pas le toucher, il est dangereux.

Le président a dit : il ne faut pas sortir du tout. C’est triste pour les enfants qui vivent dans des petits appartements. Les petits enfants sont inquiets, il n’y a plus de magasins, tout est fermé, c’est triste !

Paul dit : « Il n’y a pas de virus chez moi ». Quelqu’un pleure, Paul se retourne, c’est son petit frère, bébé. La fenêtre est ouverte pour aérer la chambre de bébé, maman ferme la fenêtre.

Paul est sorti et il voit dans le ciel une surprise qui l’attend : corona-avirus !

Il dit : « il faut que je rentre, mes parents m’ont dit : « il faut que tu rentres vite pour ne pas être malade ».

Son père lui dit : « Il faut mettre des fils électriques dans le corona-avirus, plongé dans un verre. »

Les enfants disent : « Youpi il n’y a plus de virus, il est parti dans une planète près du soleil. Youpi on peut retourner à l’école »...

les œufs de Pâque sont à l’école, la maîtresse dit : « Il faut les emporter chez vous. C’est les 5 ans de Paul, mettez les smarties et les bonbons dans le cartable... Maintenant, allez, au travail..."

Paul finit son travail, met son manteau et son bonnet, son cache-cou. Tout le monde rentre dans sa maison.

*********

Si vous le souhaitez, vous pouvez retrouver le texte précédent : L’Huître du Déluge

ou d’autres... LA PIERRE ROULÉE

 
© 2020 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales