Bénédictines de Sainte Bathilde

La Communauté de Vanves en 2009

samedi 20 février 2010

A Vanves - première communauté de la Congrégation de Ste-Bathilde - le beau monastère, construit en 1934 par le moine-architecte Dom Bellot est le signe d’une vocation ; voici comment nous la comprenons :

« Dans le diocèse de Nanterre, à la porte de Paris, le Prieuré est, grâce à ses membres d’origines différentes,
Présence monastique dans la Région Parisienne, lieu de prière et d’accueil.
Lieu précieux au service de la communion inter-monastique par son histoire, ses fondations, l’AIM qui y demeure ».

27 sœurs vivent sous ce toit. Qui sont-elles ?

Au soir la Pentecôte : à la fin de la prière de Complies nous allons en procession auprès du cierge pascal ; chacune allume un petit cierge à sa flamme.
Alors chaque sœur, ou chaque groupe de sœurs d’un même pays, dit le « Notre Père » dans sa langue, puis nous le chantons toutes ensemble en latin. En 2008, le Notre Père a été dit en 11 langues, c’est l’image des réalités présentes dans notre grand monastère : le Prieuré Sainte-Bathilde, l’Alliance InterMonastères avec les sœurs qui s’y consacrent, le Centre Jean XXIII.
Toutes ces sœurs célèbrent ensemble chaque jour les Heures de prière principales, prennent leurs repas ensemble dans la mesure du possible, partagent les « services communs ».
L’aînée a 94 ans, la plus jeune 30
La prière commune et l’affection réciproque soudent les générations et les nationalités.

La communauté du Prieuré Sainte-Bathilde

dans la communion de notre Congrégation
Un jour de fête En octobre 2008 s’est tenu le Conseil plénier de la Congrégation, tout orienté vers l’avenir ; il a confirmé trois décisions :
- le Prieuré simple de Toffo, au Bénin, devient Prieuré conventuel, autonome,
- la Maison de Loc Nam, au Vietnam, devient le premier Prieuré filial de Thu Duc,
- le Prieuré conventuel de Vanves reçoit un statut spécial afin de s’adapter de plus en plus aux évolutions d’aujourdhui.

Avenir à Vanves, la communauté

L’unité s’y vit dans la diversité.
Des sœurs sont fixées définitivement à Vanves par la stabilité ;
des sœurs viennent (ou pourraient venir) d’autres monastères de notre Congrégation ou d’autres Congrégations bénédictines et s’engagent temporairement à Vanves : elles forment une communauté dont toutes sont membres à part entière.
Le Prieuré est, pour un temps, sous la responsabilité directe de la Présidente de la Congrégation ;
pour la vie quotidienne elle nomme une Prieure déléguée. Elle est attentive avec la communauté et avec le Conseil de Congrégation aux besoins et aux appels d’aujourd’hui.
Statut réaliste, clair pour l’appartenance des diverses sœurs et pour la désignation d’une Prieure, souple pour s’adapter aux situations nouvelles et faire face à l’avenir.
Les liens entre monastères en sont renforcés.
Notre Présidente, Mère Béatrice, Prieure de Martigné-Briand, vient depuis le début de l’année 2008 vivre trois jours par mois parmi nous ; elle connaît de mieux en mieux la réalité de Vanves. Elle soutient le dynamisme et la communion.

Avenir à Vanves, les bâtiments

Comment utiliser au mieux ce grand monastère en respectant son caractère propre, en favorisant la vie et l’accueil de la communauté, sans laisser des locaux sous-employés quand il y a une telle pénurie de logement ?
Comment alléger ce poids économique ?
Depuis plus de 40 ans cette question nous habite. Pas à pas nous avons avancé par des locations partielles ; il fallait aboutir à un projet stable.
Une option s’est confirmée à partir de mars 2006 : regrouper la vie de la communauté avec son accueil sur les 4 niveaux du carré autour du cloître, libérer ainsi l’actuelle hôtellerie qui pourrait être louée ou vendue.

Depuis septembre 2006 des pourparlers sont en cours pour une vente à une Association, Simon de Cyrène.
Sa visée : créer des lieux de vie pour des personnes brutalement handicapées au cours de leur vie et qui ont à se reconstruire ;
pour celles qui portent un désir de vie commune le voisinage d’une communauté monastique serait un soutien spirituel vital. La vente de la partie encadrant la Cour d’Honneur devrait se faire en 2009.

Une présence de près de 50 ans à Vanves : l’AIM

Au service des fondations monastiques de tradition bénédictine à travers le monde, l’Alliance Inter-Monastères s’est établie à Vanves dès sa préhistoire.
Successivement dans des locaux divers : depuis une simple cellule d’hôtellerie de 10 m² en 1960, jusqu’à l’installation réalisée en cette année 2008 dans ce qui était le bâtiment d’entrée du monastère, transformé et adapté pour l’accueil des hôtes propres de l’AIM.
Les bureaux sont depuis une dizaine d’années dans un grand local sous l’église.
Cette installation stabilise pour des décennies la présence du Secrétariat international au monastère de Vanves, continuation d’une longue collaboration fraternelle.

A la suite de cette transformation, nous entreprenons la création d’un nouvel espace de porterie pour le premier accueil.
La librairie-magasin va pouvoir se développer dans un autre espace ouvert sur la rue.

Le dernier venu à Vanves, le Centre Jean XXIII

Centre Jean XXIII : Sr Immaculée au travail Des sœurs de tradition bénédictine des divers continents viennent de plus en plus faire des études spécialisées à Paris. Pour leur donner les meilleures conditions de travail l’AIM a ouvert un lieu d’accueil, en aménageant le 2ème étage d’une aile du monastère.
Ces locaux donnent aux étudiantes la proximité de la communauté en même temps qu’une large autonomie.
L’horaire de l’Office le matin a été modifié pour qu’elles puissent partir après Laudes pour leurs cours à l’Institut catholique.
En cette année 2008-2009, il y a 11 étudiantes, d’Afrique, Asie, Amérique latine.

Notre monastère se trouve être un modeste reflet de cette immense ville où se côtoient tant d’origines, si présente à notre prière et à notre vie commune.
Il voudrait être seulement un lieu de vie pour ceux qu’habite une soif spirituelle, un témoignage de paix, un signe d’espérance.

 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales