Bénédictines de Sainte Bathilde

Lettre aux Amis Décembre 2012

jeudi 13 décembre 2012

"... il nous est bon de vous rejoindre pour l’échange de quelques nouvelles..."

Le jour de l'élection de Mère Fabienne

Chers amis,

Tandis que se profile le temps de l’Avent et de Noël, il nous est bon de vous rejoindre pour l’échange de quelques nouvelles, de quelques réflexions, nées du quotidien de la communauté. Cette année a été pleine de tant d’événements, heureux ou difficiles, arides ou simples, en communauté et dans le monde, parmi nos familles et nos amis ! Ils nous ont bousculés, provoqués à la confiance ; ils nous ont ouverts non seulement aux dimensions du monde, mais plus encore à la profondeur de l’âme humaine, si belle et si déchirée, si lumineuse et parfois si compliquée… C’est la nôtre comme celle de notre prochain, de notre contemporain.

Ensemble, jour après jour, nous marchons avec la confiance que le Christ nous donne, et nous apprenons à parcourir le chemin de l’humanité, sûres de sa fidélité. Écoutant et méditant sa Parole, nous découvrons combien l’avenir est devant nous ; quand les événements, quand notre regard sur nous-mêmes nous pousseraient au découragement, nous découvrons combien la Présence de Dieu est force et paix à nos côtés. C’est l’une des belles expériences que j’ai faite lorsque mes sœurs, en septembre dernier, m’ont demandé de poursuivre mon service de Prieure. La confiance est donnée gratuitement, mais elle s’épanouit et porte tous ses fruits dans la réciprocité.

Puissions-nous vivre de la confiance qui vient de Dieu avec tous ceux qu’Il nous donnera la grâce de rencontrer au long de cette année nouvelle ! Puissions-nous semer en notre monde quelques graines de la joie qui nous a été donnée une nuit, au fond de l’étable de notre misère ! Puissions-nous voir ce qui germe autour de nous et en nous : c’est là que nous communierons à la grâce du Christ, pour passer avec lui, dans la confiance, de la ténèbre à la lumière.

Sœur Fabienne, prieure.

Élections…

L’année 2012 fut marquée pour nous, comme pour nos concitoyens, par les élections… L’élection présidentielle a orienté nos lectures en communauté et personnellement, l’une ou l’autre rencontre, en particulier avec Marc-Daniel Seiffert, afin de mieux saisir les enjeux européens de cette élection nationale, et nous a donné l’occasion de regarder un débat télévisé - qui ne nous a pas beaucoup éclairées. Ayant reçu à peu près les mêmes informations, nous n’en tirons pas moins des conclusions diversifiées, quand il faut mettre son bulletin dans l’urne. Chance de vivre et faire vivre la démocratie… L’automne nous amenait à une autre élection, de contour beaucoup plus restreint, et dans une toute autre tonalité, celle de la Prieure du monastère.

Normalement une visite canonique a lieu dans chacune de nos communautés deux fois entre chaque chapitre général. Elle est présidée par la Présidente de la Congrégation et un(e) covisiteur(se). Ce fut notre tour du 24 au 29 septembre dernier. La Visite fut faite par Mère Marie Madeleine, notre Présidente depuis le Chapitre général de 2010, assistée du Père Lavigne, op, que nous connaissions déjà par une retraite en 1997, et un audit en 2004. Elle s’est ouverte le matin du 24, par un mot de Mère Marie Madeleine. Comme prévu, chacune a pu rencontrer les Visiteurs ensemble. Ceux-ci ont aussi réuni le Conseil et la commission économique. C’est l’occasion pour chacune de faire le point sur la communauté et son fonctionnement, ce qui va et ce qui demanderait à être encouragé, revu, voire changé. Les Visiteurs sont là pour entendre avec des oreilles bienveillantes et averties, et renvoyer à la communauté un écho de ce qui est positif, et surtout des questions à traiter dans un proche avenir. La visite est un temps d’encouragement et de regard vrai et stimulant pour avancer dans la fidélité à notre Règle de vie, à la suite du Christ.

Puis le 27 au soir, nous avons procédé à un vote indicatif en vue d’élire notre Prieure. Chacune des professes perpétuelles inscrit ainsi un ou deux noms sur un bulletin, le nom de celle(s) qu’elle juge apte, devant Dieu, à accomplir ce service de communion entre nous et avec les autres communautés. Puis nous sommes restées dans le silence et la prière jusqu’au vote le matin du 28. Comme pour toutes les élections d’abbés bénédictins, toute campagne est exclue : qui d’ailleurs aurait la prétention de faire l’affaire ? L’Esprit Saint seul peut éclairer et donner la grâce pour y voir clair, et oser de part et d’autre. Nous avons ainsi réélu Mère Fabienne qui a accepté un troisième mandat de 6 ans, comptant sur notre aide et notre prière. Elles lui sont assurées ! Ensemble, nous commençons une nouvelle étape, encouragées par nos visiteurs et nous appuyant sur le Seigneur.

Sœur Germaine

Sr M.Bernadette et Philippe, petit neveu

Pâques Notre sœur Marie-Bernadette nous a quittées le dimanche de Pâques 2012. Elle venait de fêter ses 100 ans avec nous et avec sa famille venue la visiter. Quelle joie ce fut pour elle, pour nous ! … Elle redoutait ce centième anniversaire et elle l’attendait aussi. Elle s’étonnait d’être encore sur la terre à cet âge avancé : ’jusqu’à quand ?’ disait-elle. Oui, Dieu seul connaît l’heure. Jusqu’au jour lumineux de sa Pâque, elle est restée tournée vers les autres, priant pour sa famille, ses amis et ceux qu’elle ne connaissait pas, priant pour chacune de ses sœurs, pour la Congrégation... Au cours des semaines qui ont précédé son grand passage, elle aimait partager ses souvenirs, nous montrer les photos qu’elle aimait, revisiter les grands moments de sa vie… Elle se préparait à la Rencontre et partageait. En ces instants, tout fut grâce. Gardant l’esprit vif et le cœur ouvert jusqu’au bout elle a vécu difficilement la grande dépendance physique mais s’est peu à peu abandonnée entre les mains de ses sœurs, des aides de l’ADMR ou d’AD51. Elle s’est abandonnée sans abandonner.

« Je me plains, disait l’une de nos aînées et pourtant je suis bien ici, j’habite un lieu confortable, je suis entourée, aidée, soutenue… je pense à tous ces gens qui vivent et souffrent seuls ». Oui, autant que nous le pouvons, nous accompagnons nos sœurs, jour et nuit, jusqu’à leurs derniers instants, lieu privilégié, lumineux où s’exercent et se partagent la charité, la foi et l’espérance. Pourtant, deux d’entre nous ont dû quitter le monastère, et bénéficient de ce même accompagnement grâce à nos sœurs Ursulines de Saint-Saulve, près de Valenciennes et le personnel de la maison Merici.

Vigile Pascale À travers nos aînées, en particulier S. Beata et S. Vincent, le Seigneur nous comble, Il nous donne de vivre des moments de grande communion fraternelle, dans l’écoute et l’accueil de l’autre. Nous voudrions bien sûr demeurer auprès de chacune pour le temps qu’elle demande, et nous nous relayons pour offrir autant que possible gratuitement ce temps. Cet accompagnement ne va pas toujours de soi. Ce qui apparaît souvent à nos yeux, c’est la vivacité du chemin spirituel, jusqu’au bout, même quand le corps « lâche »… Et si ce « chemin-avec » est parfois rude pour l’une ou l’autre, nous nous rappelons que chacune fait de son mieux, tant la soignante que la soignée, et que le Seigneur nous donne l’une à l’autre, dans un geste, une parole, un sourire ou un simple regard. Oui, nous sommes témoins, les unes pour les autres, de cette présence à Dieu, de cette présence de Dieu, discrète, qui se laisse parfois deviner.

Sœur Marthe

Sr M.Aleth au jour de ses 80 ans

Dieu au-dehors…

Un matin, après quelques petits ennuis de santé et de sérieux examens, le diagnostic tombe : vous avez un cancer et c’est grave : ouh ! là là ! Seigneur ! Au secours ! Mais Tu es là, je le sais. Pour avoir la force nécessaire, je reçois le sacrement des malades : très belle célébration au cours d’une Eucharistie. Dès lors je sais pouvoir m’appuyer sur la prière de la communauté, des amis, de ma famille, d’autres communautés : quel cadeau ! quelle force !!! Puis, tout s’enchaîne : grosse opération, repos, chimio. Durant tous ce temps, des tas de rencontres avec médecins et soignants, si beaux, si profondément humains, si donnés à leur mission humanitaire : j’en suis émerveillée. Il ne m’est pas difficile, dans ces diverses rencontres, de dire ma foi chrétienne, d’une manière ou d’une autre ; et du coup, souvent, il y a tant de questions ! De même avec les chauffeurs des VSL qui assurent mes transports vers le centre de chimiothérapie de Reims : 25 minutes de trajets quatre fois tous les 15 jours ! On a le temps de faire la causette ! Là, c’est le plus souvent une vraie catéchèse. Ils sont 4O chauffeurs dans cette entreprise de transports, le plus souvent athées, chrétiens non pratiquants et pleins de questions : Dieu, l’Église, l’homme, sa place aujourd’hui, le sens de la vie, etc. Pour moi, une seule manière de m’en sortir : « tirer sur les "basques" du Saint-Esprit » pour que ce soit lui qui dise... Je rends grâce pour tout cela car je reçois aussi beaucoup : béni soit Dieu !

Bénédiction de la statue Marie du 1° pas

Et Marie au-dedans…

Le savez-vous ? Mais non ! Peut-être ne le savez-vous pas ! : Nous avons une nouvelle habitante au Monastère depuis ce printemps et elle loge dans la galerie qui joint nos deux maisons : c’est Notre-Dame du premier pas ! Charmante petite statue de pierre, sculptée par Vincent, un sculpteur sur pierre de la région. Marie se penche avec tendresse sur Jésus, tout petit garçon, elle le tient par les deux mains et lui apprend à marcher : nous l’aimons beaucoup. Le regard de Jésus vers sa mère est plein de confiance. C’est une œuvre très parlante : elle est dans un lieu ou nous passons très souvent et pour ma part, elle m’invite aussi à faire un pas après l’autre. L’intériorité qu’elle reflète est une véritable invitation à plus d’intériorité. Elle a été bénie par le P. Abelé le 8 Septembre en présence de Vincent et de sa femme et quelques amis, et nous sommes heureuses de la trouver sur notre chemin, la priant pour tous ceux qui veulent apprendre à marcher pour suivre Jésus.

Sœur Marie-Aleth

Elagage des tilleuls

Ora et labora

Au fil de l’an, l’activité s’est poursuivie dans les ateliers, chacune essayant d’être bien efficace pour aider à revenir à l’équilibre du budget. Nous rendons grâce d’avoir toujours eu de l’ouvrage, à l’imprimerie comme à la restauration des tapis d’Orient, et aussi à la boutique, où nous avons pu augmenter les heures de permanence. Les tâches de la maison doivent aussi être menées à bien. L’entraide a dû souvent jouer cette année pour assurer des remplacements, surtout côté cuisine. Les ouvrières de l’atelier tapis ont été très mobiles… ce qui ne facilite guère l’organisation pour S. Josepha, responsable du secteur. À l’entretien, la planification est souvent bousculée aussi. Par la météo pour le jardin, et par diverses pannes ou fuites pour l’intérieur ! Nous avons mené un gros chantier pour refaire toute l’électricité sur le bâtiment dit « maison verte », qui en avait plus que besoin… Dans toutes ces activités et les multiples services du quotidien, la vigilance est nécessaire afin que le temps prévu pour la lectio divina et l’oraison ne soit pas raccourci au profit du travail qui attend, pour que problèmes et soucis n’envahissent pas le temps de la prière... et qu’ « en toutes choses, Dieu soit glorifié », comme le dit saint Benoît. Tous ceux qui nous soutiennent de bien des manières, depuis les chauffeurs disponibles pour accompagner les sœurs qui ne conduisent pas, jusqu’aux jardiniers et autres aides – de loin et de près – participent à cet effort pour garder la priorité de l’intériorité. Que tous en soient ici vivement remerciés.

Sœur Marie-Dominique

La Communauté avec Mgr Adoukonou D’un jour à l’autre

DECEMBRE 2011 : Le 3, journée de formation des Oblats avec Mère Lazare. Le lendemain, Pierre et Françoise Maréchal, nous parlent de l’Association « Habitat et Humanisme ».  Le dimanche 11, à l’heure des Complies, nous accueillons comme chaque année, « La lumière de Bethléem » apportée par une délégation de Scouts de Reims, nous entretiendrons sa flamme jusqu’à l’Épiphanie du Seigneur.  Le 24 arrive Mgr Barthélémy Adoukonou, ami de toujours, du Conseil Pontifical de la Culture. C’est lui qui célèbre les messes de Noël. Le 31, nous terminons l’année avec les Vigiles en célébrant Sainte Marie, Mère de Dieu.

JANVIER 2012 : Pour l’Épiphanie, la chorale La Villanelle nous fait profiter d’un beau concert avec son répertoire de Noëls et ensuite nous tirons la galette des Rois avec les choristes et tous ceux qui sont là : un bon moment de convivialité avec nos voisins et voisines du Massif de Saint-Thierry.  Le 15, S. Marie-Pascale va suivre la session du STIM à Landévennec.  Le 23, une double fête nous mobilise : le Têt (sous le signe du Dragon) et la fête reportée de M. Prieure : le réfectoire est orné de dragons et le dîner est à la mode vietnamienne. Le lendemain, la troupe théâtrale du monastère nous réjouit avec le Docteur Knock de Jules Romain.

FEVRIER : Le 1er, S. Marthe a franchi les 60 ans, et nous la fêterons après notre retraite annuelle, commencée le 2 sous la houlette expérimentée de Mère Loyse Morard, Prieure d’Ermeton.  De même, nous reportons au 11 le jubilé de 25 ans de Profession de S. Thérèse, pour le fêter avec sa famille et ses amis au cours de l’Eucharistie célébrée par notre Vicaire Général entouré de 8 prêtres.  Le 18, rencontre avec les séminaristes de Lille qui sont en retraite chez nous.  Le 20, nous accueillons F. Jean-Luc Molinier, moine d’En-Calcat, actuellement à Bouaké. Il vient finir de préparer sa soutenance de thèse au calme, et nous partage ses recherches sur le monachisme syriaque.

MARS : Les 13 et 14, Mgr Labille, évêque émérite de Créteil, nous commente le Décret conciliaire sur le Ministère presbytéral.  Le 20, nous fêtons les 50 ans de Mère Fabienne, et le 26, en la fête de l’Annonciation, les 100 ans de S. Marie-Bernadette.  Le samedi 24, lecture en continu de l’évangile de saint Luc à l’église, de 14h00 à 21h00 (avec des pauses !).  En ce mois aussi, arrivée de S. Brigitte-Marie de la communauté de Koubri (Burkina Faso) qui vient pour se soigner ; elle restera parmi nous un long temps pour des traitements et une opération, nous la confions à votre prière. Avec S. Éphrem d’Ambositra, qui fait une longue rééducation, elles se soutiennent jour après jour, et veillent sur les aînées de la Source.

AVRIL : La Pâque de S. Marie-Bernadette, au jour même de Pâques, a été le temps fort, très fort de ce début avril bien sûr.  S. Marie-Emmanuel rentre d’un séjour de trois mois au Burundi, pour refaire ses papiers et visiter nos sœurs bénédictines de Sovu.  S. Jean-Marie-Vianney retourne à « Missions Langues » pour perfectionner son français. S. Sophie continuera ensuite à la faire progresser dans la conversation, entre autres à partir de l’Évangile.

MAI : le 27, S. Marthe participe à la Confirmation des adultes qui ont demandé le sacrement, car elle est marraine de Dominique, oblat de notre communauté.  Comme tous les deux mois, deux sœurs vont visiter S. Wandrille et S. Lucie à St-Saulve. Elles y sont très bien entourées.

Groupe à l'accueil  S. Marie-Samuel fait appel aux bonnes volontés de la communauté pour rencontrer à tour de rôle les groupes de l’hôtellerie, pour un témoignage ou une lectio. Le P. Jacques Leclerc accompagne, cette année, la traditionnelle retraite de l’Ascension.

JUIN : le 9, arrivée de S. Bernadette de Toffo pour un séjour de repos.  Le 12, trois sœurs vont à Vanves, pour les obsèques de S. Marie-Boniface, qui a vécu au Vietnam, à St-Thierry, et à Madagascar  S. Marie-Pascale passe les examens du STIM, à Limon, puis va avec S. Jean-Marie à Landévennec pour la session des moines et moniales vietnamiens étudiant en France. Ensuite elle s’envole pour quelques semaines au Viet-Nam, revoir sa communauté de Thu-Duc et sa famille.

JUILLET : En la fête de St-Thierry, nous accueillons avec joie S. Marie-Anne et S. Agathe pour une année à l’écoute de la Règle de saint Benoît.  Une session de calligraphie se déroule à l’hôtellerie.

AOUT : Session d’initiation à la cithare avec Claire Coletta à laquelle M. Prieure et S. Jean-Marie participent, pour compléter, avec S. Germaine et S. Catherine, l’équipe de citharistes.  Départ de S. Bernadette pour Toffo avec le Père Serge qui est venu la rejoindre ici pour prendre le même avion.  Le Père Patrice Trémoureux, curé de notre paroisse, est nommé dans un autre secteur pastoral. Nous l’accompagnons de notre prière et de notre gratitude. Père Trémoureux nous dit "au revoir

SEPTEMBRE : Le 2, rencontre avec Mgr Joseph Boishu, notre évêque auxiliaire, qui a donné sa démission pour raison de santé et va se retirer à Rennes dans son diocèse d’origine. Nous avons beaucoup reçu de ce pasteur plein de bonté, homme de prière et de paix.  Du 3 au 5 : le P. Philippe Vanderheyden, Abbé de Chevetogne, nous donne trois jours de retraite sur la Règle, pour nous aider à nous préparer à l’élection de notre Prieure. Nous fêtons les saints moines du Mont d’Hor avec la paroisse et notre nouveau curé, le Père Cyril Goglin, que nous connaissons déjà bien car il venait régulièrement célébrer au monastère.  Le 11, arrivée de M. Marie-Reine et de S. Myriam de Toffo.  Brigitte fait son oblation en présence de la Cté et de sa famille le 22.

OCTOBRE : Le 1er, au lendemain de la réélection de M. Fabienne, la communauté prend un temps de détente en allant visiter la cathédrale de Laon située à 40 kms de Reims, puis chant des Vêpres avec des paroissiens dans l’ancienne chapelle des Chanoines de Laon.  À la suite de l’élection, nous procédons au renouvellement du Conseil. S. Marie poursuit comme sous-prieure, et le reste du conseil est reconduit : S. Claire, S. Marthe et S. Josepha.  Arrivée de Mère Henriette, prieure de Koubri, qui vient visiter S. Brigitte-Marie et faire connaissance avec Saint-Thierry. Elle fait deux petits séjours chez nous pour notre joie.  En septembre nous avions fêté S. Marie-Aleth pour ses 80 ans, mais en octobre c’est une grande délégation de sa famille qui se rassemble pour la fêter !  Le 20, c’est au tour de Marie-Thérèse de faire son oblation.  À la fin de ce mois, Mère Prieure procède à la redistribution des charges. Il y a quelques changements : S. Marie-Pascale prend la buanderie, S. Jean-Marie la sacristie, S. Marie-Dominique tout ce qui concerne les travaux et réparations, S. Marie, les achats et la coordination des sorties, S. Jean-Marc continuera la bibliothèque et participera un peu plus souvent au service de la porterie. Que ce soit pour changer ou pour continuer dans une charge ou un service, chacune l’accueille de bon cœur « mettant en Dieu son espérance ».

NOVEMBRE : Tandis que M. Prieure prend 4 semaines de ressourcement au début de son 3e mandat, S. Myriam subit une opération et espère se remonter au plus vite pour repartir à Toffo. Le 11, nous rencontrons le directeur de la maison qui accueille nos deux sœurs à Saint-Saulve, venu avec un groupe à l’hôtellerie, et S. Odette Sarda, op, nous donne deux bonnes conférences sur le sacrement du pardon.

Sœur Jean-Marc

Avec toute l’Église qui approfondit sa foi en célébrant les 50 ans du Concile Vatican II, l’année qui s’annonce nous invite à prendre les moyens de fortifier la vie spirituelle, par le quotidien fraternel et la formation permanente, personnelle et communautaire. D’autres « chantiers » seront à réfléchir, tel qu’un nouvel agencement de nos lieux, entre les ateliers et l’accueil, pour tirer le meilleur parti de notre espace ; tel encore et toujours des chantiers de liturgie, tant il est vrai que l’aggiornamento initié à Vatican II est toujours à vivre ; tel encore bien sûr l’attention à l’équilibre financier et humain entre nos ateliers, l’accueil et les services intérieurs… Pour nous comme pour chacun de vous, cette année sera sans doute pleine d’imprévus, mais puissions-nous en faire chaque jour un chemin de fraternité, un chemin de confiance : cela, c’est vraiment l’imprévu par excellence, car Dieu seul sait où il peut nous mener, mais nous savons qu’il peut nous mener très loin, beaucoup plus loin que nous ne pouvons l’imaginer. Bonne route à chacun !

Sœur Fabienne et vos sœurs de Saint-Thierry

Si vous souhaitez télécharger la lettre ou l’imprimer.

PDF - 205.8 ko
Lettre aux Amis 2012
 
© 2017 - Congrégation Sainte-Bathilde | Contact par email |  Mentions légales